janvier 15, 2021

Mercure, ou les mystères de votre pensée et de votre communication

Temps de lecture : 4 minutes

La planète Mercure, bien qu’elle vous donne des clés pour accéder aux mystères de votre pensée et de votre communication, est souvent considérée comme une planète mineure (et en même temps compliquée) dans un thème astrologique. Je vais essayer de vous montrer à quel point elle est importante et mérite tout votre intérêt.

On a coutume de dire que Mercure représente, dans votre thème, la pensée et la communication. Même si ce n’est pas faux, c’est évidemment un peu court… Et c’est là que les difficultés commencent.

On devait s’en douter. Quand on divise le temps que met la Terre pour faire son tour du Soleil (365,25 jours) par la durée moyenne du cycle Soleil-Mercure (116 jours), on tombe sur le nombre Pi (π). Et on retrouve ce même nombre mystérieux à d’autres propos concernant Mercure (par exemple, le cycle de ses conjonctions, dont je parlerai peut-être un jour dans un autre article). Comme si la planète avait un lien particulier avec ce nombre, sinon « sacré » en tout cas étrange. Ne serait-ce que par le fait que son expression par des nombres est sans fin, comme la pensée… On se dit que Mercure ne doit pas être une planète anodine, pour être ainsi liée au nombre π.

Une planète plus complexe qu’on le croit

On devrait aussi s’en douter quand on interroge la mythologie. Hermès (que les Romains ont rebaptisé Mercure) était fils de Zeus et Maïa, une nymphe. Selon l’hymne homérique intitulé Hymne à Hermès, Maïa enfanta « un fils éloquent et rusé, voleur habile, prompt à dérober les boeufs, maître des songes, etc. » Elle lui aurait dit : « Le puissant Zeus t’a mis au monde pour être le fléau des humains et des dieux immortels. » Et elle l’appelait « petit rusé, enfant plein d’audace ». 

D’ailleurs, si en astrologie Mercure est difficile à contenir dans une définition simple, en astronomie la planète est difficile à voir dans le ciel, tant elle est proche du Soleil. Vous ne pouvez la voir, au-dessus de l’horizon, que tôt le matin, juste avant le lever du Soleil, ou tard le soir, juste après le coucher du Soleil. Bref, comme la planète qui porte son nom, comme son arrière-petit-fils Ulysse, Mercure est un dieu aux multiples facettes, doté de ruse et d’intelligence.

Mercure, la planète du lien

Zeus a fait de son fils Hermès le messager des dieux. Mercure (Hermès) est donc chargé de faire le lien entre les dieux et les hommes. Voilà le mot important quand on parle de Mercure : la planète fait le lien, elle réconcilie. D’une part parce que votre pensée, domaine de Mercure, fait le lien entre vous et les choses que vous  percevez dans le monde. D’autre part parce que, quand vous communiquez (autre domaine de Mercure), vous employez des mots, c’est-à-dire des symboles (voir l’article sur ce sujet) qui vous relient aux autres.

Deux modes de pensée

Explorons un peu plus cette question de la pensée. Il existe deux façons de penser.

  1. Une manière linéaire, déductive, donc rationnelle. En vous basant sur vos perceptions, vous élaborez pas à pas votre pensée. C’est la recherche d’une explication, du « comment » les choses fonctionnent. Cette pensée-là, c’est l’essence de Mercure. Notez que c’est aussi le domaine du signe des Gémeaux, dont Mercure est la planète maîtresse (voir article sur ce point). C’est l’apanage de qu’on appelle votre cerveau gauche.
  2. Une manière non linéaire (on peut dire cyclique, ou en boucles), intuitive, donc non rationnelle. A partir de vos perceptions, vous élaborez une pensée plus abstraite, plus conceptuelle. Vous recherchez non plus les clés du fonctionnement des choses, mais leur sens, le « pourquoi » de leur existence. C’est l’essence de Jupiter (et du Sagittaire que Jupiter gouverne) plus que de Mercure. Vous l’avez compris, c’est de votre cerveau droit que nous parlons.

Votre thème vous permet de voir comment ces deux formes de pensée s’associent pour constituer votre manière personnelle de penser. Mercure et Jupiter forment-elles un aspect ? Ont-elles quelque chose en commun ? Par exemple, d’être dans le même signe, ou dans la même maison ? Ou au contraire y a-t-il quelque chose qui les sépare et rend leur coopération problématique ? 

Deux formes de pensée rationnelle

Vous le voyez, dans votre thème astrologique, Mercure est la planète de votre pensée (et de votre communication) qu’on appelle rationnelle. Mais même cette partie de la pensée connaît des différences selon les individus. Voici quelques indications pour repérer, dans votre thème, comment s’élabore votre pensée rationnelle.

Commencez par repérer votre Soleil. Mercure n’est jamais très loin (au plus fort 28°). Quand vous l’avez trouvé, regardez sa position par rapporte au Soleil. S’il est « devant » le Soleil dans le sens des aiguilles d’une montre, on dira que votre Mercure est prométhéen. Au contraire, si votre Mercure est « derrière » votre Soleil, il est épiméthéen. 

Prométhée était un demi-dieu, fils désobéissant de Zeus. Il refusa d’épouser la femme que son père lui destinait, puis vola aux dieux le feu qu’il donna aux hommes. Il y a en Prométhée une passion dévorante qui s’extériorise, malgré les obstacles, rayonnant l’énergie du Soleil.

Epiméthée, son frère, fut un fils obéissant, respectueux des traditions, soucieux de son devoir et de ses responsabilités. Il était le mari fidèle de Pandore (oui, celle qui ouvrit sa boîte et libéra les maux qui nous accablent …). Epiméthée est plus intériorisé que son frère, car il a besoin de se ressourcer à l’énergie du Soleil.

Etes-vous Prométhée ou Epiméthée ?

Un Mercure prométhéen, s’il est à plus de 14° de votre Soleil, devrait vous donner un esprit vif, passionné, allant jusqu’à l’audace. Vous partagez ces caractéristiques avec Shakespeare et Pasteur. S’il est plus proche de votre Soleil, votre esprit passionné sera un peu contrôlé, voire prudent, mais toujours capable d’audaces, comme chez Luther ou Goethe.

Un Mercure épiméthéen est plus réfléchi que passionné, s’il est à plus de 14° de votre Soleil. Il se peut quand même que vous vous « lâchiez » parfois, comme l’ont fait Eiffel ou Gandhi. Plus proche du Soleil, il vous rend plus circonspect.e, mais aussi plus sûr.e de vous, comme l’ont été Freud ou Stravinsky. 

Ces brèves indications ne doivent pas vous faire oublier que tout ce qui concerne votre pensée et votre communication doit s’interpréter, comme vous l’avez vu, en fonction de l’« axe » Mercure-Jupiter, ou de l’axe Gémeaux-Sagittaire. Mais aussi en prenant en compte tous les autres aspects de votre thème.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *