janvier 15, 2021
maison 8

Pourquoi la maison VIII fait-elle si peur ?

Temps de lecture : 6 minutes

En astrologie traditionnelle, quand on vous parle de la maison VIII, on évoque la mort, les héritages, l’argent, en particulier l’argent d’autrui. Dans une optique humaniste, l’intérêt de ces éléments est très réduit. Et pourtant, la maison VIII a, vous le savez certainement déjà, une importance considérable. Pour des raisons beaucoup moins superficielles.

La maison VIII est en analogie avec le signe du Scorpion. Les énergies qui y circulent prennent souvent des formes bizarres, mystérieuses, dérangeantes. Elles sont souvent puissantes, voire irrésistibles, car elles sont mises en mouvement non par des circonstances extérieures, mais par une dynamique intérieure. Par exemple par des choix de vie souvent inconscients. 

Certes, on associe souvent la maison VIII à l’idée de mort. Mais d’une façon assez subtile. Car la mort y est toujours liée à ce qui vient après : une renaissance. La maison VIII est également associée au sexe. Mais c’est aussi le cas de la maison V (le plaisir du sexe) et à la maison VII (le lien affectif éventuel qu’il crée). Or, en maison VIII, évoquer le sexe, c’est plutôt évoquer la « petite mort », la syncope qui accompagne l’orgasme, et dont on « renaît » ensuite.

Les effets des énergies de  la maison VIII

On voit les effets de ces énergies de la maison VIII à l’extérieur – ruptures, changements de situation – comme à l’intérieur – transformation de l’ego. C’est ce qu’exprime l’histoire de Perséphone. Hadès (Pluton, qui gouverne le signe du Scorpion), l’emporte aux enfers souterrains et l’épouse. Elle remonte alors sur terre (elle renaît) transformée, devenue femme et initiée. 

À la suite des relations intenses que vous vivez en maison VII, vous devez faire comme Perséphone et vous transformer, vous aussi. Il faut, selon Howard Sasportas,

… descendre dans les profondeurs de notre être pour y découvrir notre héritage instinctuel primordial – envie, avidité, jalousie, colère, passion dévorante, besoin de pouvoir et de contrôle – ainsi que les fantasmes destructeurs qui peuvent se cacher derrière le visage la plus raffiné. Ce n’est qu’en reconnaissant et en acceptant la « bête » en nous que nous pouvons la transformer. Nous ne pouvons pas changer ce dont nous ignorons l’existence. Nous ne pouvons pas transformer quelque chose que nous censurons. Il faut mettre en lumière le côté sombre de notre nature pour pouvoir être purifiés, régénérés et naître à nouveau.

(The Twelve Houses: Exploring the Houses of the Horoscope)

Vivre avec les autres

En maison II, vous vous occupiez de vous-même, de vos ressources propres. Dans la maison VIII, qui lui fait face, vous êtes passés au-dessus de l’horizon, du côté des autres. Et après la maison VII où vous faites l’expérience de la relation à autrui – quel que soit le type de relation – la maison VIII vous invite à tirer les leçons de cette expérience. 

Car la maison VIII vous fait changer de cadre de référence : il faut prendre autrui en considération. Et cette rencontre avec autrui change tout. En effet, chez l’autre, vous avez rencontré, peut-être sans en prendre conscience, ce que vous ne voulez pas voir en vous, ce que vous n’aimez pas en vous. 

La dynamique de la maison VIII consiste à identifier en vous, dans ce que la rencontre avec autrui vous a permis de découvrir, ce qui vous empêche d’avancer, de progresser, de vous transformer. Ces entraves, ce sont les attachements innombrables que vous avez construits au fil de la vie, et qui limitent votre capacité à évoluer.

Au sein des relations vécues en maison VII, se sont développées, sans que vous en ayez conscience, des habitudes dommageables. En analyse transactionnelle, on les appelle des jeux psychologiques, autrement dit des « manipulations non conscientes de soi et des autres ». À quoi servent-ils ? À obtenir de l’autre ce dont l’ego pense avoir besoin. 

Mais ces bénéfices tirés des manipulations réciproques sont frelatés. Ils tuent l’authenticité des relations. Ils polluent les relations interpersonnelles. Il est donc important de s’en libérer. Et c’est en maison VIII que vous pouvez faire ce travail.

Remettre en question vos habitudes

Ce travail consiste à remettre en question vos manières d’être avec les autres, en identifiant les habitudes que vous avez acquises depuis parfois longtemps, souvent dans l’enfance, et à ne plus vous y soumettre. À ne plus obéir à la dictature des (mauvaises) habitudes. Par exemple, à ne plus vous précipiter pour aider quelqu’un qui ne vous a rien demandé. À ne plus persécuter quelqu’un pour lui imposer votre volonté et le contrôler. À ne plus vous ranger à l’avis des autres pour ne pas être rejeté.e. Etc.

L’ego que vous avez construit, comme tout être humain, pour exister, est bien entendu très utile dans un premier temps. Il a facilité votre construction psychologique. Mais, peu à peu, il est devenu une entrave, et il faut alors réorganiser votre manière de vivre avec les autres. Il faut, pourrait-on dire, passer d’une situation d’équilibre périmée à une autre forme d’équilibre, un équilibre cette fois-ci ouvert aux opportunités, un équilibre qui offre un espace de liberté, hors des contraintes du passé.

Réussir cette transformation suppose de remettre beaucoup de comportements en question. Elle conduit à des changements qui peuvent surprendre les autres, en particulier les proches. Car il s’agit d’inscrire dans un cadre nouveau ce que vous échangez avec les autres, ce que vous partagez. Au sein de relations plus authentiques, plus respectueuses de la liberté et de la dignité de chacun. Il se peut que vous deviez pour cela adopter des comportements non conformistes, voire rebelles. 

Résoudre un conflit intérieur

Le travail dont je viens de parler n’est pas simple. En effet, il est porteur d’un conflit intérieur difficile à résoudre. Conflit entre la tendance à se conformer aux normes, aux habitudes acquises d’une part, et la tendance à vouloir changer pour mieux réaliser ses désirs profonds, d’autre part. C’est un conflit entre le besoin de sécurité (continuer comme on a toujours fait) et le désir d’aller vers plus de bonheur. Un conflit entre mourir au passé pour renaître à un avenir meilleur. Le conflit fondamental de tout être humain, vu ici à travers le prisme des relations avec autrui. 

Malheureusement, si votre thème, en particulier votre maison VIII, vous apprend beaucoup sur les conditions de cette transformation, pour ce qui vous concerne, il ne vous dit pas franchement si vous vous lancerez, ou pas, dans cette aventure essentielle. Ni si vous y réussirez. 

Caractéristiques de la maison VIII

Cependant, comme je le disais, votre maison VIII vous donne quelques indications. Le signe de sa cuspide (avec le signe et la maison où se trouve sa planète maîtresse) vous donne une orientation sur les conditions dans lesquelles vous pouvez avancer dans la tâche qui correspond à la maison VIII : dans quel domaine de votre vie ? Selon quelles modalités ?

Les planètes présentes dans votre maison VIII sont aussi une source d’informations. Plus elles sont nombreuses, plus la tâche de transformation à laquelle elle est associée est centrale dans votre vie. Plus votre vie va tourner autour de questions de changement (en particulier dans le domaine identifié grâce à la cuspide). 

Je prends le cas extrême d’un grand nombre de planètes en maison VIII. Il va faire que votre vie va, par moment, devenir si fastidieuse et ennuyeuse que vous allez, consciemment ou non, provoquer des crises. Vous allez susciter l’apparition de circonstances qui vont, régulièrement, bouleverser complètement votre vie et la transformer. Ces événements sont, en général, incompréhensibles pour les gens qui pensaient bien vous connaître. Mais ils sont, pour vous, ce qui fait la valeur de la vie. 

Si les planètes sont peu nombreuses dans votre maison VIII, ce que je viens de décrire sera moins spectaculaire. Mais l’idée générale reste la même. Car la dynamique que créent les énergies des planètes en maison VIII, et qui prend sa source au fond de vous, est particulièrement puissante, comme je le disais au début de cet article.

Les planètes en maison VIII

Voici pour terminer quelques indications sur la présence de chaque planète en maison VIII. 

La présence du Soleil et/ou de la Lune indique que la nécessité de se transformer est inscrite dans votre nature profonde, dans votre essence. 

L’influence des trois planètes « personnelles » que sont Mercure, Vénus et Mars est moins marquante. Mais elles peuvent ralentir le travail qui vous libèrera de votre identification avec votre ego (autre façon de parler du détachement vis-à-vis de vos habitudes acquises) qu’elles ont contribué à construire. 

Jupiter et Saturne ont des influences contradictoires : Jupiter favorise le changement nécessaire pour s’adapter socialement, Saturne résiste à la remise en question de l’ordre établi.

Quant aux trois planètes transpersonnelles – Uranus, Neptune et Pluton -, on peut dire qu’elles sont dans leur élément en maison VIII. Elles ne peuvent que favoriser, et même activer fortement, le travail que vous avez à faire en maison VIII, et qui consiste à mourir au « je » isolé, pour renaître au « nous ».

Et tant que tu n’as pas compris ce : meurs et deviens !
Tu n’es qu’un hôte obscur de la terre ténébreuse.

(Goethe. Divan occidental-oriental)

Pour être informé.e de la parution d’un nouvel article, il suffit de vous inscrire dans la colonne à droite.

Vous pouvez également demander votre inscription au groupe (privé) Facebook Mon thème astrologique.

11 réflexions sur « Pourquoi la maison VIII fait-elle si peur ? »

  1. Bonjour Jean Louis,

    Un grand merci pour votre explication concernant la maison VIII, un grand pas en avant pour ma compréhension personnelle.

    J’ai hâte de recevoir votre livre Le guérisseur blessé que je viens de commander !

    Merci pour vos articles

  2. Bonsoir,

    Il y a quelque chose que je n’ai pas bien compris. Vous dites « plus votre vie va tourner autour de questions de changement (en particulier dans le domaine identifié grâce à la cuspide). »
    Qu’appelez-vous domaine de vie, est-ce comme cela que vous qualifiez les signes? Car justement la maison VIII est un domaine de vie en elle-même, n’est-ce pas?
    Merci pour votre éclairage 🙂
    Sophie

    1. Bonjour Sophie
      Les domaines de vie correspondent bien aux maisons. Dans le cas présent, la cuspide indique un signe. Ensuite, vous cherchez en quelle maison (c’est ça le domaine dont je parle) se trouve la planète maîtresse du signe de la cuspide. Revenez vers moi s’il reste un doute. Bien à vous.
      Jean-Louis

  3. Merci pour cet article!
    Pour ma part, la seule habitante de ma maison VIII est la Lune Noire, que je connais fort mal. Elle est en Poissons, comme la cuspide.
    Comment l’aborder?
    Belle journée.

    1. Bonjour Sandrine
      Il est vrai que la Lune noire est difficile à interpréter. Elle parle aussi de transformation, et surtout de résistances intérieures à surmonter.
      Je prévoie d’écrire prochainement un long article sur ce sujet.
      Bonne journée à vous.
      Jean-Louis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *