mai 14, 2021

Vénus, ou parlez-moi d’amour …

Temps de lecture : 6 minutes

« Vénus est la planète de l’amour. » Vous avez probablement lu cette phrase dans la plupart des livres ou des sites d’astrologie que vous avez consultés. Que signifie cette formule ? Elle ne vous dit pas qui est Vénus, la déesse à laquelle la planète emprunte son nom. Elle ne vous dit pas plus pourquoi Vénus est associée à l’amour. Ni de quoi on parle quand on parle d’amour.

Pourtant Aphrodite (dont les Romains ont fait Vénus) a connu une histoire mouvementée et inspirante, faite de nombreuses amours et, peut-être aussi, d’amour…

Or, vouloir chercher dans votre thème ce qui concerne l’amour dans votre vie suppose que vous sachiez ce que vous cherchez. Dans cet article, je vais donc essayer, à la lumière de l’histoire d’Aphrodite-Vénus, de répondre à cette question : qu’est-ce que l’amour ?

Aphrodite : une naissance étonnante

Selon un des récits du mythe d’Aphrodite, elle est fille d’Ouranos (Uranus) et de Gaïa. Chronos (Saturne) avait, à la demande de sa mère, émasculé son père Ouranos et jeté ses testicules à la mer. 

C’est de la semence d’Ouranos, transformée en écume, que naît Aphrodite. Elle surgit des flots, posée sur une coquille, se regardant dans un miroir. Elle est belle, diablement belle. Et, selon certains, elle porte une ceinture magique qui va servir à ensorceler les hommes et les dieux.

Le nom d’Aphrodite vient du grec aphros, écume. Vous voyez pourquoi. Le nom de Vénus est très intéressant. Il vient du latin vincire – lier, enchaîner – ou de venerare, qui signifie, parlant des dieux : tenter de plaire, de charmer, pour en tirer un bénéfice.

Vénus de Milo

Je vous propose de raconter brièvement l’histoire d’Aphrodite, et d’en tirer quelques idées sur l’amour. Ce faisant, je vous suggère de la mettre en perspective avec « votre » Vénus. Selon son signe, qui vous montre de quelle façon l’énergie de la planète agit dans votre vie. Et selon sa maison, et donc le domaine de votre vie dans lequel cette énergie s’exprime le plus naturellement. 

Selon le signe et la maison de votre Vénus, vous allez reconnaître laquelle des facettes de Vénus-Aphrodite vous concerne particulièrement, à tel ou tel moment de votre vie.

L’amour de soi

Vous avez peut-être remarqué que, lorsqu’elle surgit des flots, Aphrodite est en train de se regarder dans un miroir. De même qu’Aphrodite naît de la mer immense, symbole de l’inconscient, individuel comme collectif, l’amour vient des profondeurs de la psyché humaine. Il naît quand on se reconnaît dans l’autre, qui est comme le miroir pour Aphrodite.

Or, selon la légende, Aphrodite est destinée à l’amour, et uniquement à l’amour. Ainsi, un jour, Athéna la surprend à filer le rouet. Athéna entre dans une colère terrible, et Aphrodite doit renoncer au rouet pour se consacrer exclusivement à l’amour.

L’amour commence donc quand on se reconnaît dans l’autre, qui est en quelque sorte un autre soi-même. Alors on sort de sa coquille (au sens propre pour Aphrodite, au sens figuré pour l’être humain) et on dépasse son ego pour entrer dans une relation. 

La découverte de l’amour

Cette prise de conscience de l’autre comme reflet de soi, que symbolise Aphrodite sortant de sa coquille en se regardant dans un miroir, est une sorte d’illumination : l’autre apparaît comme capable de satisfaire un besoin profond en nous. C’est l’éveil à l’amour. Pour nous, êtres humains, c’est le passage à l’adolescence, d’un point de vue sexuel. 

A ce moment-là, Aphrodite-Vénus incarne un amour complètement absorbé en lui-même. Elle aime l’amour. Et l’énergie sexuelle qui explose alors est une énergie instinctive, passionnelle, physique. Aphrodite incarne le désir, le plaisir des sens, le besoin de nouer des relations fusionnelles.

La vie d’Aphrodite commence avec son mariage avec Héphaïstos (Vulcain pour les Romains). Ils ont un fils, Eros. Mais très vite elle collectionne les amants, à commencer par Arès (Mars), frère d’Héphaïstos, dont elle a trois enfants. Puis c’est Poséïdon. De son union avec Hermès naît Hermaphrodite. Dyonisos lui donne un fils, Priape, aux testicules monstrueux. Etc. Elle a même des amants humains, comme Anchise, avec qui elle a un fils prestigieux, énée, futur fondateur mythique de Rome. Ou Adonis, qu’elle dispute à Perséphone.

Dans celui des Hymnes Homériques qui lui est consacré, il est dit : 

Elle égare même la raison de Zeus qui aime la foudre, lui, le plus grand des dieux…, même cet esprit si sage, elle l’abuse quand elle veut… 

Vénus amoureuse

L’expression revient souvent dans les récits mythiques. Aphrodite expérimente l’amour sous toutes ses formes. Elle entre dans des relations complexes, joue à des jeux pleins de séduction, de jalousie, de colère, de vengeance. Des jeux destructeurs. Elle est en pleine adolescence, pourrait-on dire. 

Venons-en à votre Vénus, celle de votre thème natal. Pour elle, qu’est-ce qu’être amoureuse ? C’est, comme le montre la vie d’Aphrodite, être prise dans un tourbillon d’énergies, une sorte de champ magnétique irrésistible. C’est se laisser faire, tant ce « magnétisme » est puissant. 

Je parle bien entendu ici autant de la Vénus des hommes que de celle des femmes.

Vénus interroge son thème pour savoir quand elle va trouver la personne dont Aphrodite cherche le visage dans son miroir. La personne qui va satisfaire son besoin profond. Et d’ailleurs, quel est son besoin ? Peut-être devrait-elle demander à son Pluton de le lui indiquer ? A moins que ce soit vers sa Lune qu’elle doive se tourner ?

Quand elle tombe amoureuse, Vénus pense avoir trouvé le ou la partenaire idéal.e. Elle entre dans une relation fusionnelle, indifférenciée, avec l’autre. Elle ne se rend pas compte que – comme le lui indiquent probablement plusieurs indices, en particulier des aspects, dans son thème – c’est en fait l’amour qu’elle aime.  

Quand Vénus se trouve dans cette situation, elle pense construire une relation. Alors qu’elle est en réalité le jouet des énergies que dégage la relation, de la puissance des vagues d’énergie. Elles sont comme les vagues de la mer qui la ballotent dans tous les sens.

Alors la relation oscille entre amour et haine, entre soumission à la toute-puissance de l’amour et volonté de s’en libérer. C’est Vénus contre Mars (un des nombreux amants d’Aphrodite).

Souvent, pour que ce type de relation dure, il faut que Vénus fasse des compromis. Et le conformisme social va la pousser – peut-être avec l’aide de l’énergie de l’astéroïde Junon – à maintenir la relation coûte que coûte. 

Vous le sentez, cette Vénus n’est pas véritablement bénéfique à long terme. C’est pourtant ce que pensaient les Anciens. Elle reste en surface, soumise à la satisfaction éventuellement éphémère de besoins ou de désirs. Elle gagnerait à s’interroger sur leur bien-fondé, plutôt que de vouloir à tout prix les satisfaire. 

Vénus aimante

En étudiant son thème, Vénus peut discerner les facteurs qui la font s’engager dans cette voie sans issue. Et elle peut entamer un travail en profondeur, toujours sur la base de ce que lui dit son thème natal.

Elle cherche alors à comprendre ses véritables besoins, aussi sur la base de ses expériences antérieures. Ils sont peut-être plus complexes et plus précis que ce qu’elle pensait. Plus elle avance, plus elle comprend, Vénus, qu’elle a besoin d’une personne très particulière.

Une personne qui va non pas combler un manque, mais l’aider à son évolution, à sa croissance en tant que personne. Et réciproquement. Une personne donc avec qui nouer une relation dans laquelle les besoins individuels sont reconnus, compris et acceptés. C’est le sens d’une synastrie de vérifier que cette complémentarité – qui n’a plus rien a voir avec la fusion – est possible.

Alors Vénus peut maîtriser l’énergie qui se déploie et l’orienter vers la construction de la relation amoureuse. L’amour se crée dans cette relation, il ne surgit plus comme un voleur d’identité. Il se construit malgré les, ou grâce aux, obstacles que symbolisent les aspects qu’on dit dysharmonieux. 

Cette Vénus-là est la Vénus bénéfique, qu’il faut faire naître en faisant évoluer l’Aphrodite originelle. Elle a évacué tout sentiment de possession, toute jalousie, tout sentimentalisme abêtissant. Elle engendre le bonheur et la capacité de se développer, mutuellement.  Vénus n’est plus amoureuse. Elle aime.

A quoi mène l’amour ?

Vous le voyez, votre Vénus, celle de votre thème, est plus riche et complexe que vous le pensiez peut-être. Elle n’est pas là pour vous dire comment trouver le prince, ou la princesse, charmant.e des contes de fées. Ni comment tomber amoureux ou amoureuse. Si elle le faisait, elle risquerait fort de se révéler maléfique pour vous.

Mais elle est là pour vous aider à éviter le « coup de foudre » et à trouver votre âme soeur, avec qui construire une relation bénéfique pour les deux « âmes ».

Bien sûr, ce sont vos noeuds lunaires respectifs qui peuvent vous guider dans cette aventure. Comment s’accordent deux projets de vie ? Comment trouver un chemin commun, qui permette d’avancer ensemble vers des destinations personnelles particulières ?

Une fois cette alchimie réussie, votre Vénus – ou votre Aphrodite, si vous préférez – peut retourner à la mer dont elle est née. Elle peut affronter les tempêtes et la puissance de Neptune sans risque d’être bousculée. L’infinitude de la mer et de ses vagues turbulentes fait maintenant partie de Vénus.

Alors les perturbations de la vie ne sont plus destructrices. Elles participent au contraire à la construction d’une relation d’amour qui soit l’expression parfaite de la beauté de Vénus.

Pour être informé.e de la parution d’un nouvel article, il suffit de vous inscrire dans la colonne à droite.

Vous pouvez également demander votre inscription au groupe (privé) Facebook Mon thème astrologique.

2 réflexions sur « Vénus, ou parlez-moi d’amour … »

  1. Je vous tire mon chapeau pour cette jolie analyse , tout en finesse .
    Je partage absolument ! Belle fête et belle Lumière à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *