novembre 24, 2020
Pointe du Raz

Neptune

Temps de lecture : 6 minutes

Avez-vous déjà eu l’occasion de contempler ce paysage ? La Pointe du Raz. A droite, la mer d’Iroise, et au loin l’île de Sein. Ce que vous avez sous les yeux, c’est la cohabitation de trois dieux de la mythologie grecque. Trois frères. Zeus règne sur les cieux, Hadès sur les mondes souterrains, Poséidon sur la mer, qui est entre terre et ciel.

Poséidon est devenu Neptune pour les Romains, et pour nous. Il règne aussi sur les tremblements de terre, et sur les sources. Il est donc le dieu des eaux, salées comme douces.

Dans le Raz de Sein, les moutonnements de la mer, les vagues, les rochers qui affleurent, sont comme les coursiers qui tirent le char de Neptune. Et quand la mer s’y déchaîne, Neptune y montre sa capacité à déclencher des tempêtes extérieures meurtrières, mais aussi intérieures quand il s’agit de la planète qui porte son nom dans votre thème.

Vous le savez probablement d’expérience, la planète Neptune est difficile à interpréter, comme sont difficiles à explorer et connaître les profondeurs de la mer, inaccessibles, insondables, mystérieuses. Car elle est associée à des aspects obscurs, trompeurs et parfois illusoires. 

La découverte de Neptune

L’histoire de cette découverte est un jeu de cache-cache. Après Galilée, qui en 1612 l’avait prise pour une étoile fixe, il a fallu plus de deux siècles pour que la planète Neptune soit repérée de façon certaine, une nuit de septembre 1842, conjointe à Saturne à 25° du Verseau.

Conjonction symbolique, comme si Saturne, père de Neptune, révélait au monde l’existence de son fils, de cette planète nouvelle pour nous. Comme si cette planète si mystérieuse, insaisissable et presque illusoire, était rattachée à notre monde par Saturne.

Effectivement, comme je vais essayer de vous le montrer, on ne peut pas parler de Neptune sans passer par Saturne.

Je rappelle que Neptune est entré dans le signe des Poissons – autrement dit dans le signe qu’il gouverne – en février 2012. Il en sortira en 2025. Une bonne partie de ce que je vais dire maintenant à propos de Neptune dans votre thème personnel trouve un écho particulièrement fort (car Neptune est en domicile) au plan collectif pendant cette période. 

De Saturne à Neptune

Au plan psychologique, Saturne vous a aidé à construire votre ego, autrement dit la structure psychique qui vous permet de fonctionner correctement dans le monde.

Si Uranus bouscule et conteste ce schéma, Neptune cherche à le détruire, à enlever toute substance à votre ego. Radicalement. Il ne nie pas l’ego. Mais il refuse l’identification à l’ego.

Voilà pour moi ce qui fait l’essence de Neptune dans un thème. Il s’agit maintenant d’en tirer toutes les conséquences. Et elles ne sont pas minces !

A quoi sert l’ego ? Essentiellement à nous protéger. C’est une sorte d’armure que nous nous fabriquons pour affronter le monde.

Or cette armure repose sur une illusion, dit Neptune. S’identifier à son ego, autrement dit fonder son identité sur son ego, c’est la fonder sur une illusion, ou sur un mythe.

Alors les énergies de Neptune s’efforcent de dissoudre l’ego, l’armure, les frontières que nous nous construisons. En les enveloppant de mystère, et de confusion, en les plongeant dans les crises.

Par exemple, alors que Saturne a mis de l’ordre, de la structure dans le monde matériel, dans ce qu’on appelle la ”réalité”, Neptune vient contester ce travail. Pour Neptune, le monde physique est une illusion. Car le monde, pour Neptune, est un océan de possibilités infinies, et non ce que Saturne a ”enfermé” dans une pseudo réalité.

On dit parfois que Saturne, c’est l’illusion qu’il existe une réalité. Neptune, c’est la vérité : cette réalité est une illusion. 

Le projet de Neptune

Vous voyez venir le problème, je suppose : l’opposition est frontale. Et pourtant, même si Neptune vous invite à vous en détourner, il faut bien vivre dans ce monde. Comment résoudre ce conflit entre Saturne et Neptune ?

La seule solution, c’est de jouer le jeu de la réalité dans laquelle vous vivez, certes, mais en sachant pertinemment que ce jeu est irréel. Cela s’appelle le détachement.

Au fond de chacun.e de nous, il existe quelque chose qui sait bien tout ça. Qui le comprend parfaitement. Qui résiste à l’identification à l’ego et n’oublie jamais que ce monde est une scène de théâtre. Qui se tient en retrait et observe. Ce “quelque chose”, c’est ce qu’on appelle Neptune.

Neptune vous invite à vous détacher du monde, à transgresser les limites du temps et de l’espace que Saturne avait si bien installées, et à tourner votre regard vers une autre réalité. Et pour ce faire, Neptune dissout l’armure saturnienne dans laquelle Uranus avait déjà ouvert une brèche. 

Neptune vous invite ainsi à transgresser les limites de la logique, qui veut que la vérité soit une. Pour Neptune, l’univers est fait de nombreuses vérités simultanées, toutes vraies, et pourtant toutes contradictoires.

Ce que Neptune désire, c’est ce qui est ”au-delà”, un monde nouveau, différent, où les relations seraient d’une nature nouvelle.

Mais attention : c’est une simplification (malheureusement assez fréquente) de présenter Neptune comme ”la planète de la voyance”. Je suis toujours surpris du nombre impressionnant (et croissant) de personnes se disant douées du don de voyance…

Dane Rudhyar sur Neptune

J’ai malheureusement oublié la référence des idées de Dane Rudhyar sur cette question, que je vais essayer de vous restituer le plus fidèlement possible.

Pour lui, Neptune représente une infinité de possibilités dans la mesure où il est la source de mythes – de héros mythiques – auxquels s’identifier (au lieu de s’identifier à l’ego).

Il voit deux aspects contraires dans Neptune. D’un côté il peut détruire, voire rendre quasiment impossible, votre intégration dans un lieu donné, à un moment donné, dans un environnement humain donné, en tant que moi individualisé. 

Mais d’un autre côté, il peut vous permettre de vous dépasser en imaginant votre avenir, en vous identifiant avec quelqu’un (un modèle), quelque chose (un idéal) vers lequel vous pouvez aller parce que cet idéal exerce sur vous une fascination irrésistible.

Voici un exemple qui illustre bien ces deux aspects de Neptune. Peut-être connaissez-vous Louis II de Bavière, le dernier roi de Bavière avant l’unification de l’Allemagne ? Il connut toute sa vie des poussées de délires, imaginant en particulier des châteaux fantastiques détachés de la réalité du temps. On dit qu’il finit fou. Voilà le premier aspect de Neptune.

En 1861, il assista à  une représentation de Lohengrin, l’opéra de Richard Wagner. Et il fut alors saisi d’une admiration sans bornes pour le compositeur. Il écrivit : “Prendre comme modèle un homme de chair et d’os, bon et énergique en tous points, et en faire son guide. Il faut se donner comme tâche et comme devoir d’imiter cet homme … suivre ses traces d’aussi près que possible … être entraîné sans réserve par son exemple et inspiré par sa manière de vivre.” Voilà le second aspect de Neptune.

Une précision : Louis II avait Neptune en 24°20 du Verseau, étroitement conjoint à son Milieu du Ciel et à Mars. Saturne est à 10°, aussi en Verseau.

Comment vous laisser porter par Neptune ?

Il est temps de repérer où se trouve votre Neptune. Sa maison est essentielle. Notez également les aspects avec les angles (surtout l’Ascendant et le Milieu du Ciel) et avec les autres planètes. La position en signe est moins déterminante, même si elle reste utile, car Neptune passe environ 15 ans dans un même signe. 

À l’endroit (maison) où se trouve votre Neptune, se produisent plusieurs phénomènes :

  • votre sensibilité est particulièrement exacerbée, comme si vous aviez là un nerf à vif,
  • vous ressentez une vulnérabilité particulière et très vive,
  • Neptune crée un ”poste d’observation” à partir duquel votre ego s’observe, de l’extérieur,
  • vous pouvez explorer la frontière entre ce qui en vous relève de Saturne, et ce qui est activé par Neptune,
  • vous pouvez y développer la conscience de l’absolu, du ”divin” (au sens spirituel et non religieux, bien sûr).

Quel est le ”rêve” qui se cache derrière votre idéal, celui dont parle Rudhyar ? Pour peu que vous laissiez les énergies de Neptune le nourrir, il provoque en vous des changements de comportement. Leur nature est bien entendu liée à la maison où se trouve Neptune, à son signe à un degré moindre.

Peu à peu – car il faut du temps, parfois beaucoup de temps pour apprivoiser Neptune – cet idéal développe une sensibilité accrue, une prise de conscience, un éveil. Cette évolution prend du temps aussi parce que les fissures que Uranus avait ouvertes dans votre ego, et qui avec Neptune deviennent béantes, sont de véritables blessures psychiques qu’il faut prendre le temps de guérir.

Face à cet éveil, vous pouvez réagir par la passivité, vous perdre dans les rêves stériles, ne plus rien prendre au sérieux, comme si la résistance de votre ego vous avait anesthésié.e. 

Vous pouvez choisir la voie créative, et vous lancer dans l’exploration de territoires inconnus, au-delà des frontières essentielles de votre ”identité”, dans des voyages de toutes natures. Cela peut aller jusqu’au rejet de toute identité. Vous devenez alors la goutte d’eau dans l’océan, unique et pourtant indiscernable. 

Vous le voyez, le refus d’accepter les limitations du ”monde réel” que Neptune suscite et entretient en vous a deux types de conséquences :

  • d’un côté il provoque de la désorganisation, le recherche d’échappatoires, des idées et des rêves chimériques. Il crée des situations confuses, des expériences insensées.
  • de l’autre, il est source d’inspirations éclairantes, parfois visionnaires.
    Il ouvre à des dimensions insoupçonnées de l’esprit, voire à une véritable (mais rare) réalisation spirituelle.

Merci de partager cet article, s’il vous a plu.

Et n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

5 réflexions sur « Neptune »

  1. Oui, il est capable du pire comme du meilleur.
    On le dit en relation avec le communisme, avec les excès que l’on a pu constater dans l’histoire.
    Il donne aussi cette empathie qui serait l’octave supérieure de Venus..
    Mais « trop » dominant dans un thème, n’est il pas source de cette « non construction » de l’ego, et ces limites décrites qui laissent les frontières avec la skizophenie très floues..
    Merci pour ce bel article 😊

    1. Merci pour ce commentaire utile, Catherine. Oui, on dit que Neptune est derrière toutes les grandes utopies de l’histoire. C’est certainement vrai même si ça n’explique pas tout, bien sûr.

  2. Bonsoir Jean Louis,

    Merci pour cet écrit éclairé et éclairant sur Neptune. Je le garde en « favoris » pour y revenir, car il n’est pas facile de mettre des mots sur Neptune, et vos explications sont concises et claires.

    Cordialement,
    Sophie M

  3. Bonsoir JEAN LOUIS,

    Je viens de laisser un post sur facebook mais comme il m’est plus facile d’écrire ici je reviens sur votre phrase dans laquelle vous parlez du « poste d’observation »… je voudrais vérifier tout de même que j’ai bien compris vos propos… si vous permettez et si vous voulez bien me répondre ? car en réalité je m’aperçois que je peux donner 2 interprétations possibles à ce propos.
    1°/Dans la maison de SATURNE nous avons installé un cadre et des limites (nous créons nos propres blocages) et donc grâce à la maison dans laquelle se trouve NEPTUNE nous serions en capacité de remettre en cause tout ce cadre, toute cette organisation, notre façon d’être responsable ?
    A moins que vous n’ayez voulu dire:
    2°/ Dans la maison dans laquelle se trouve NEPTUNE, nous tentons « d’illusionner » tous les protagonistes et expériences concernés par cette maison de NEPTUNE par rapport aux attributs de SATURNE dans sa maison donnée, soit de nous dire parfaitement responsable et à notre place dans cette fameuse maison dans laquelle se trouve SATURNE.

    Dans les deux cas il y a une relation très étroite entre les deux maisons et les deux « habitants » NEPTUNE et SATURNE mais l’interprétation est toute différente quand même.
    Je peux comprendre que cela ne soit pas très explicite pour vous et dans ce cas j’ai deux exemples à vous soumettre si vous voulez ?

    En vous remerciant d’avoir pris le temps de lire et d’essayer de me comprendre !

    1. Bonjour Sylvie
      Merci de votre intérêt pour ce que j’écris. Je vois que vous le lisez avec attention ! Il le faut car je sais qu’il m’arrive de ne pas être très clair… En l’occurence, c’est bien votre première hypothèse qui est la bonne. Saturne établit, Uranus secoue très fortement, et Neptune finit le travail, si l’on peut dire.
      Bien à vous.
      Jean-Louis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *