Les planètes rétrogrades

Temps de lecture : 9 minutes

Peut-être avez-vous déjà entendu dire par des astrologues – parlant des planètes rétrogrades – que lorsque Mercure est rétrograde, il fallait s’abstenir de prendre des décisions, de faire des achats importants ? Bref, que Mercure est maléfique quand elle est rétrograde.

Outre qu’il faut toujours se méfier en astrologie des mots “maléfique” ou “bénéfique », c’est une idée étrange. Il faudrait donc que, chaque fois que Mercure est rétrograde, la population de la planète s’abstienne de toute décision … 

Il faut bien admettre que c’est une façon tellement déformée de voir la rétrogradation qu’elle en devient fausse.

Qu’est-ce qu’une planète rétrograde ?

Le mot rétrograde vient du latin retrogradus qui signifie marcher (gradus) à reculons (retro). La planète recule sur son orbite. En fait, elle ne recule pas, bien sûr, mais elle nous donne l’impression, à nous qui la regardons depuis la Terre, de reculer. C’est une illusion d’optique. 

Remarquons au passage que le déplacement de toutes les planètes est normalement direct sur le zodiaque, donc sur votre thème natal. A certains moments, il devient rétrograde. Seuls les noeuds lunaires ont un déplacement “normalement” rétrograde.

Notons tout de suite qu’il faut distinguer deux situations :

  • Une planète est rétrograde dans votre thème natal : l’influence de cette rétrogradation – dont je vais parler plus loin – se fait sentir tout au long de votre vie.
  • Une planète est rétrograde à un moment donné de votre vie : elle est rétrograde pour tout le monde, mais son influence pour vous dépend de son transit dans votre thème. Dans quelle maison et dans quel signe se trouve cette planète rétrograde en transit, quels aspects forme-t-elle avec les planètes de votre thème natal ? 

Enfin il y a un moment particulier lorsque la planète passe du mouvement direct au mouvement rétrograde. On a alors l’impression que la planète est immobile, stationnaire. J’en dirai quelques mots, car ce moment est important d’un point de vue astrologique.

Que signifie une planète rétrograde ?

Vous le savez, les planètes symbolisent des énergies. Quand la planète avance sur son orbite dans le mouvement directe, elle projette son énergie pour soutenir votre action, spontanément. On pourrait dire qu’elle est alors extravertie, tournée vers l’extérieur, car elle manifeste son énergie de façon sensible.

Quand le mouvement devient rétrograde, tout se passe comme si l’énergie de la planète se tourne non plus vers l’extérieur, mais vers l’intérieur. Elle devient introvertie, au sens étymologique. La planète ne procure pas moins d’énergie, mais cette énergie est orientée différemment.

Comme vous le voyez, il n’y a absolument rien de négatif là-dedans. Mais la conséquence est qu’il y a moins d’énergie directement investie dans l’action. Et votre activité extérieure liée à cette énergie planétaire peut s’en trouvée limitée, amoindrie, décalée, mais pas annulée.

Dire, comme le font certains, reprenant le discours des Anciens tels que Antiochus d’Athènes ou Paul d’Alexandrie, qu’une planète rétrograde est inefficace, improductive, faible ou irrégulière, relève donc d’une vision superficielle des choses. 

En réalité, l’intériorisation de l’énergie vous indique un moment de réflexion, un délai à respecter, une pause dans l’action. Un peu comme dans l’expression “reculer pour mieux sauter”. 

Interprétation des planètes rétrogrades

Voici, pour chaque planète, quelques expressions qui évoquent la façon dont vous vivez peut-être  sa rétrogradation. Elles s’appliquent aux planètes en transit sur votre thème, pendant toute la période de rétrogradation. S’il s’agit d’une planète rétrograde dans votre thème natal, les indications suivantes sont applicables par épisodes, ainsi que je l’explique plus loin.

Mercure : votre esprit est enclin à la réflexion, voire à la contemplation. Vous vous analysez, vous vous critiquez, avec une subtilité et une acuité particulières. La solitude vous va bien ; et vous évitez les discussions frivoles. Peut-être vous sentez-vous incompris.e, déconnecté.e des autres, avec lesquels la communication vous est étrangement difficile. Etrangement car ce n’est pas votre habitude.

Vénus : vous avez tendance à vous concentrer sur vos propres valeurs, à leur accorder beaucoup d’importance. Peut-être un peu de narcissisme durant cette période, et en même temps une peur de l’intimité, voire de l’amour. Votre sensibilité est à vif, parfois. C’est un moment de mal-être, où vous vous sentez peu à l’aise en société. Et vous risquez alors de nouer des relations hors normes, d’une manière ou d’une autre.

Mars : votre envie d’agir se trouve plutôt inhibée, et vous manquez d’esprit d’initiative. Votre énergie et votre agressivité éventuelle, voire votre colère, sont tournées vers l’intérieur, contre vous-même. Vous alternez des moments de léthargie et des moments où vous êtes très motivé.e. Mais vous avez plutôt tendance à douter, à reculer devant la prise de risque. Sexuellement, c’est aussi une succession de hauts et de bas.

Jupiter : l’expansion qui s’attache à cette planète se produit vers l’intérieur, et non pas vers l’extérieur. D’où une tendance intense à la réflexion et à la contemplation, alors que votre comportement extérieur est à la retenue. Vous alternez les moments d’optimisme extrême et ceux de pessimisme profond, nourris d’une recherche de richesse intérieure, une quête de sens et une interrogation sur vos buts dans la vie.

Saturne : vous faites preuve d’une grande rigidité intérieure, et vous résistez au changement. Vous avec tendance à vouloir tout contrôler. Mais, doutant de votre capacité à réussir et écoutant votre critique intérieur, vous êtes enclin.e à la négativité. Vous préférez travailler en solitaire, refusant toute autorité au-dessus de vous. Heureusement, votre capacité à vous motiver et votre persévérance vous aident à traverser cette période.

Uranus : le besoin d’être intérieurement libre de suivre son propre chemin est exacerbé. Extérieurement, vous parvenez à donner le change, et votre comportement est assez conformiste, ce qui est le prix à payer pour votre liberté intérieure. Mais à l’intérieur, vous vous sentez rebelle, créatif. Votre intuition est particulièrement vive, produisant des idées originales. Les changements que vous entreprenez sont inattendus, un peu pour le plaisir de changer.

Neptune : votre imagination et votre créativité sont vives, mais difficiles à traduire en actes. C’est un peu le chaos à l’intérieur, et vous vivez dans un monde fantasmé, où vous vous perdez facilement. Durant cette période, vous êtes particulièrement sensible, psychiquement comme physiquement. Vous éprouvez le besoin de calme et de retrait pour vous consacrer à un idéal quelconque, peut-être dans un esprit de sacrifice. 

Pluton : l’énergie qui se tourne vers l’intérieur est assez destructrice au cours de cette période. Vous vous souvent coupé de tout, et vos désirs comme votre colère sont réprimés. Vous perdez le contact avec ce qu’il y a de plus profond en vous, mais il se peut que vous ressentiez des états émotionnels puissants et transformateurs. Pendant cette période stressante, vous puisez dans vos ressources, qui sont considérables, pour vous régénérer.

Cas des planètes rétrogrades natales

Dans votre thème, une planète rétrograde est en général indiquée par un R placé à droite du symbole de la planète, en indice.

Pour interpréter correctement une planète natale rétrograde, il convient bien sûr de prendre en compte sa maison, son signe et ses aspects. Tous ces éléments vous permettent d’identifier les domaines ou les situations où votre potentiel ne s’exprime pas spontanément, où il est “retenu”. 

Cette mise en pause n’est pas gratuite. Elle peut correspondre, par exemple, au fait que vous activez l’énergie de la planète “trop tôt”, trop vite, dans une situation donnée. Le risque d’échec est grand, ou en tout cas le risque de dilapider l’énergie de la planète et de ne pas tenir complètement les promesses qu’elle renferme.

Cette pause temporaire – ce qui est bien l’essence d’une rétrogradation, une pause dans le mouvement vers l’avant – se terminera, plus tard, quand le contexte sera plus sûr, plus solide, plus favorable à la manifestation, utile pour vous, de l’énergie de la planète. Vous voyez donc que la manifestation de votre planète natale rétrograde se fera par épisodes, comme je le disais précédemment. 

Une planète natale rétrograde peut aussi être l’indication karmique d’un ouvrage à remettre sur le métier, d’un travail qui restait à finir, voire d’un travail à refaire. 

Non seulement la planète natale rétrograde n’est pas “maléfique”, mais elle est même pour vous une occasion très positive de développer votre autonomie et votre potentiel. Si elle s’exprime timidement dans votre thème, comme si elle manquait de confiance en soi, c’est en fait pour vous inciter à la prudence, pour vous inviter à prendre du recul. Et cela peut s’avérer très bénéfique.

Une chose est à noter. Les planètes lentes (Uranus, Neptune et Pluton) passent beaucoup de temps en rétrogradation (je vous donne des indications plus loin), environ la moitié du temps. Autrement dit, la moitié des gens naissent avec une ou plusieurs de ces planètes en position de rétrogradation. Ce n’est donc pas un facteur très déterminant de différence entre les personnes. 

Cas des planètes rétrogrades en transit

Quand une planète en transit est rétrograde, son influence sur vous, pendant son passage en transit, dépend à l’évidence des maisons et des signes sur lesquels elle transite, et des aspects qu’elle forme avec vos planètes natales.

Vous devez donc personnaliser, adapter à votre propre thème, les modes d’action généraux des planètes rétrogrades, indiqués précédemment. 

Pour cela, je vous suggère de rechercher, pendant les périodes de rétrogradation de chaque planète (que vous trouvez dans les Ephémérides), ses transits sur vos planètes natales. Pour vous y aider, voici les dates des périodes de rétrogradation pour 2020 et 2021. Il vous suffit donc de rechercher les transits pendant ces périodes.

Trois fois par an, Mercure devient rétrograde pendant 20 à 25 jours. Cette fréquence lui confère une importance particulière. En 2020, les périodes de rétrogradation de Mercure sont les suivantes : 18 février au 11 mars, 19 juin au 13 juillet, 16 octobre au 4 novembre.

Vénus est rétrograde pendant une quarantaine de jours tous les 18 mois environ. En 2020, elle l’était du 14 mai au 23 juin. Elle le redeviendra le 5 février 2022.

Mars est rétrograde 75 à 80 jours, tous les 2 ans. En 2020, elle l’était du 10 septembre au 15 novembre, et le sera à nouveau le 31 octobre 2022.

Jupiter est rétrograde pendant environ 4 mois, tous les ans. En 2020, elle l’était du 15 mai au 14 septembre, et le sera à nouveau du 24 mai au 19 octobre 2021.

Saturne est rétrograde pendant 4 mois et demi, tous les ans. En 2020, elle l’était du 12 mai au 30 septembre, et le sera à nouveau du 24 mai au 12 octobre 2021.

Uranus est rétrograde pendant 155 jours, tous les ans. Elle l’était du 12 août 2019 au 12 janvier 2020, et l’est du 16 août 2020 jusqu’au 15 janvier 2021.

Neptune est rétrograde pendant 158 jours, tous les ans. Elle l’était du 23 juin 2020 au 29 novembre.

Pluton est rétrograde pendant 160 jours, tous les ans. En 2020, elle l’était du 26 avril au 5 octobre.

Le cas des planètes stationnaires

Quand une planète en mouvement direct approche du moment où elle va devenir rétrograde, elle ralentit. Jusqu’à ce que sa vitesse s’annule, avant de repartir dans le sens rétrograde. L’inverse se produit quand son mouvement redevient direct. Pendant le temps où sa vitesse est 10 fois plus faible – ou moins – que sa vitesse de croisière habituelle, on dit que la planète est stationnaire. Les planètes les plus rapides restent stationnaires pendant quelques heures. Pour les plus lentes, cette durée peuvent devenir supérieure à la semaine.

Mouvement rétrograde

Que se passe-t-il quand une planète est stationnaire ?

L’énergie de cette planète est alors extrêmement concentrée en un endroit de votre thème (maison et signe) au point d’éclipser les énergies de toutes les autres planètes. A ce moment-là, cette énergie devient irrésistible, compulsive, obsessionnelle. A ce propos, Tracy Marks précise : “Quelqu’un peut facilement être tellement enfermé dans une certaine manière, aveugle et rigide, d’exprimer cette planète particulière qu’il en vient à négliger d’autres éléments de sa personnalité.” 

Il est vrai, cependant, que cette énergie peut être mise au service d’un projet qui concerne la maison où se trouve la planète. Ainsi, C. G. Jung avait Mars stationnaire en Sagittaire en maison 11. Il a consacré une énergie considérable, toute sa vie, à explorer la psyché collective et partager la compréhension qu’il en avait acquise.

Comme dans tous les domaines de l’astrologie, c’est la façon dont vous vivez une rétrogradation, natale ou en transit, qui détermine le cours de votre vie, et non la rétrogradation elle-même.

Ce ne sont pas les événements qui façonnent les individus,
mais les individus qui façonnent les événements.

Merci de partager cet article, s’il vous a plu.

Et n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *