mai 14, 2021

Le système des maisons astrologiques

Temps de lecture : 9 minutes

Les maisons astrologiques représentent les lieux, les environnements, où vous vivez les expériences de la vie. Comme toutes les maisons dans lesquelles vous habitez, les maisons astrologiques ont une partie visible, hors sol. Mais si on creuse ?

Si on creuse, on va trouver des choses cachées, enfouies dans le sous-sol, mais qui vont pourtant résonner en vous quand vous tombez dessus. Un peu comme des vestiges oubliés que le temps avait enterrés plus ou moins profondément. Des aspects de vous, de votre histoire.

Les signes et les planètes sont des notions abstraites, tant qu’on ne les voit pas en action. Alors, elles prennent vie. Une maison, c’est donc là où votre identité se voit parce qu’elle agit.

Chaque maison est un champ de bataille. Dans chacune d’elles, l’individualité sort de la clandestinité et se manifeste. Dans chacune d’elles, le miracle et l’horreur de l’expérience quotidienne interagissent avec les mécanismes psychologiques de base, symbolisés par les signes et les planètes. Jusqu’à ce qu’ils rencontrent les maisons, ces mécanismes ne sont pas libérés ni mis à l’épreuve, mais restent cachés en toute sécurité dans le crâne. Ils ne sont que l’étoffe des rêves. Après cette rencontre, ils sont transformés. Marqués par l’expérience, forcés au courage et à l’amour, éduqués dans l’espoir, l’endurance et la compassion, ils émergent enfin du ventre de la théorie. Ils deviennent des symboles vivants de l’identité. Symboles des personnes. Ils deviennent humains.

Steven Forrest

Fondements de l’interprétation d’une maison astrologique

Je vous suggère de procéder en quatre étapes :

  1. Regardez le signe de la cuspide de la maison.
    Il vous indique les caractéristiques de votre moi qui vous guident pour pénétrer dans cette maison et commencer à la découvrir.
  2. Ensuite, prenez en compte la planète maîtresse de ce signe, sa maison et son signe.
    Ces éléments vous renseignent sur la force sous-jacente qui dirige les opérations dans cette maison. Sur l’impulsion qui pousse à agir ici. Sur les influences qui interviennent.
  3. Dans un troisième temps, analysez chacune des planètes qui se trouvent dans cette maison. Comme vous le savez, elles correspondent à des énergies, à des schémas de comportement.
    Si telle planète concerne en vous un désir ardent d’accomplir une certaine chose (dans la maison concernée), ce désir va s’en trouver renforcé.
    Si cette planète concerne un but que vous vous fixez (toujours dans cette maison), elle va en favoriser la réalisation.
  4. Pour chacune des planètes dont je viens de parler, regardez les signes qu’elles gouvernent. Quelles maisons ont leur cuspide dans ces signes ?  Ce sont ainsi de nouvelles maisons qui entrent en jeu. Il se peut aussi qu’elles déplacent le lieu dans lequel vous êtes conduit.e à agir. Ou qu’elles vous incitent à faire coopérer deux contextes différents. 

Classifications des maisons astrologiques

Comme vous le savez, en astrologie moderne, chacune des douze maisons est associée à un des douze signes. La maison 1 au Bélier, la maison 2 au Taureau, etc.

On peut donc les classer selon des critères employés pour les signes.

  • par mode :
    maisons angulaires (signes cardinaux ) : maisons 1, 4, 7, 10
    maisons succédentes (signes fixes) : maisons 2, 5, 8, 11
    maisons cadentes (signes mutables) : maisons 3, 6, 9, 12
  • par élément :
    feu : maisons 1, 5, 9 dites de l’identité, de la vie
    terre : maisons 2, 6, 10 dites du pouvoir objectif, de la substance
    air : maisons 3, 7, 11 dites des relations
    eau : maisons 4, 8, 12 dites du pouvoir subjectif, des finalités, des attachements profonds
  • par groupe :
    maisons 1 à 4 : construction de la personnalité
    maisons 5 à 8 : développement des relations hors du foyer
    maisons 9 à 12 : développement de la conscience au-delà du monde matériel

J’ajoute ici une métaphore qu’utilisent certains astrologues pour représenter le développement humain. Elle est certes un peu étrange. Mais elle peut vous inspirer des interprétations inattendues et utiles, peut-être.

L’idée consiste à considérer la maison 9 comme celle de votre conception. Votre naissance intervient en maison 1, bien sûr. Jusqu’en maison 4, les maisons sont les lieux de votre enfance. La maison 5 est celle où vous avez quitté le foyer familial. En maison 7, vous vous êtes marié.e. Puis la maison 8 est celle de votre mort, avant que vous renaissiez en maison 9 pour un nouveau cycle.

Enfin, on peut analyser et interpréter chaque maison à trois niveaux :

  1. La surface, autrement dit la partie visible dont je parlais tout à l’heure.
    Ce qui est littéral, connu, apparent, manifesté et donc visible.
  2. Un niveau psychologique, qui est ressenti consciemment.
    Vous connaissez ce niveau, le comprenez et pouvez vous l’expliquer, même s’il n’est pas immédiatement visible.
  3. Un niveau plus spirituel, qu’on appelle parfois téléologique, c’est-à-dire qui concerne la finalité de l’existence, le sens qu’elle peut avoir pour vous.
    C’est à ce niveau que vous pouvez faire l’expérience de l’absolu, du divin (sans connotation religieuse, bien sûr).

Les maisons selon Dane Rudhyar

Dans un livre qui n’a, à ma connaissance, jamais été traduit en français, New Mansions for New Men, Dane Rudhyar propose d’attacher à chaque maison un verbe, un seul, qui caractérise l’action que vous avez à y mener au cours de votre développement. C’est très synthétique, mais aussi très inspirant.

Les maisons selon Howard Sasportas

Astrologue américain (1948-1992), il a publié plusieurs ouvrages importants, dont The Twelve Houses, en 1985. C’est de ce livre que j’ai extrait les idées suivantes sur chacune des maisons astrologiques.

Maison 1

L’Ascendant et la maison 1 indiquent votre relation à l’archétype du commencement. Le signe de l’Ascendant dit quelque chose de votre naissance proprement dite. Mais aussi des attentes et des images innées que vous avez chaque fois que vous entreprenez quelque chose de nouveau. L’Ascendant suggère la manière que vous avez d’entrer dans une phase ou un aspect nouveaux de la vie.

Maison 2

Elle décrit ce que vous possédez, ou espérez posséder, ainsi que les ressources et les qualités qui, lorsqu’elles sont développées, vous donnent un sentiment de substance, de valeur, de mérite, de sécurité et d’assurance qui vous était auparavant procuré par votre identification à votre mère.

Maison 3

Quand vous arrivez en maison 3 – domaine du thème associé à Mercure et aux Gémeaux – vous avez suffisamment évolué pour observer plus étroitement votre environnement, pour interagir avec lui et pour élaborer des idées et des opinions sur ce que vous rencontrez. 

Maison 4

La maison 4 représente l’endroit où vous allez quand vous vous installez confortablement en vous-même – le centre intérieur où votre ”je” se retire pour se reposer avant de repartir dans l’action. C’est la base d’où vous opérez pour affronter la vie. C’est pourquoi on a traditionnellement associé la maison 4 au foyer, à l’âme, aux racines de l’être.

Maison 5

En maison 4, vous découvriez votre identité propre et individuelle, mais en maison 5 vous la révélez. Or, la nature de la vie, c’est de croître, et cette maison (naturellement associée au Lion et au Soleil) reflète votre désir ardent de vous développer. De devenir de plus en plus, de rayonner dans la vie, comme le Soleil. En entrant dans la maison 5, vous savez déjà que vous êtes quelque chose, mais il ne vous suffit pas d’être ”quelqu’un”. Vous voulez être quelqu’un de particulier. 

Maison 6

Mais le grand problème en maison 5, c’est votre tendance à trop en faire. Vous prenez plaisir à vous exprimer, et ne savez pas vous arrêter. La maison 6, qui suit la maison 5, vous rappelle vos frontières naturelles et le besoin de vous définir plus clairement. Comme dans le zen, la maison 6 vous demande de respecter et de retrouver ”la perfection de votre nature originelle”. De devenir ce que vous êtes la seule personne à être (ni plus, ni moins). Et de vivre ainsi votre vie quotidienne. Au fond, votre vraie vocation, c’est d’être vous-même. 

Maison 7

Le Descendant, qui marque la cuspide de cette maison, décrit votre approche des relations. Et aussi, avec les planètes qui sont en maison 7,  les caractéristiques que vous recherchez chez un ou une partenaire. Selon Michael Meyer (A Handbook for the Humanistic Astrologer), le Descendant (ainsi que la maison 7) indique les types d’activité qui procurent à l’individu les expériences ”dont il a besoin pour comprendre l’importance des autres”.

Maison 8

La maison 8 décrit ”ce qui est partagé”, et la façon dont vous vous unissez à d’autres.  Naturellement associée au Scorpion et à Pluton, elle est aussi appelée la ”maison du sexe, de la mort et de la régénération”. Dans la mythologie, Perséphone, une jeune fille, est enlevée par Pluton, le dieu de la mort, et conduite dans les mondes souterrains. Elle l’y épouse et revient dans les mondes supérieurs, transformée, devenue femme. Entrer dans une relation profonde avec une autre personne implique une sorte de mort, de laisser aller. Aussi de destruction des limites de l’ego et d’une identité étroitement tricotée. En maison 8, vous mourez en tant que ”je” séparé, et renaissez en tant que ”nous”. 

Maison 9

La maison 9, associée à Jupiter et au Sagittaire, succède aux eaux troubles de la maison 8. Elle offre une perspective plus vaste sur ce qui s’est produit jusqu’alors. Elle est le domaine du thème natal directement concerné par la philosophie et la religion – supposées permettre de comprendre les tenants et des aboutissants de l’existence. C’est là que vous cherchez la vérité, que vous entreprenez de percer les secrets des modèles sous-jacents et des lois fondamentales qui gouvernent votre vie.

Maison 10

Elle indique ce que vous aimeriez que les autres se rappellent de vous, en termes de votre contribution au monde. C’est la maison de l’ambition, derrière laquelle se cache un besoin pressant d’être estimé et reconnu.  Les Grecs pensaient que si vous aviez accompli une action vraiment noble et héroïque, vous étiez récompensé en devenant une constellation dans les cieux que tout le monde verrait, de toute éternité. Outre la reconnaissance, être célèbre fait que vous restez éternellement vivant dans l’esprit des gens. C’est une idée que l’ego isolé, qui a si peur de sa propre finitude, trouve très rassurante. 

Maison 11

A un niveau plus profond, la maison 11 (associée au Verseau et gouvernée par Saturne et Uranus) représente la tentative  de dépasser l’identité égotique et de devenir quelque chose de plus grand que ce que vous êtes déjà. La manière la plus fréquente de le faire consiste à s’identifier à quelque chose de plus grand que vous : un cercle d’amis, un groupe, un système de croyances ou une idéologie.

Maison 12

Enfin, en maison 12, le mystère de votre unicité avec le reste de la création est perçu directement, par chaque cellule de votre corps. Tout ce qui existe est ressenti comme faisant partie de vous-même, comme les différentes parties de votre corps. Sans perdre complètement votre identité propre ou le sens de votre individualité, il vous faut vivre, connaître et honorer cette part de vous qui est universelle et illimitée, et vous y relier. 

Et vous revenez ainsi à l’Ascendant pour recommencer, à un autre niveau de la spirale.

Exemple d’interprétation détaillée d’une maison : la maison 8

La maison 8 est la maison où vous êtes amené.e à faire les choix peut-être les plus profonds et les plus vitaux de votre existence. Car ces choix vous engagent en tant que personne individuelle. Mais aussi en tant que vous participez à des relations interpersonnelles, et donc à la société dans son ensemble.

C’est en maison 8 que s’acquiert la maîtrise de soi, à travers une transformation profonde. Cette transformation passe par des expériences puissantes, dont on dit habituellement qu’elles impliquent la mort, la perte de quelque chose. Mais aussi l’intimité dans la relation, avec tous ses dangers : confiance, peur, jalousie, trahison, etc.

Mais ces transformations radicales s’accompagnent bien souvent de la peur de l’inconnu, voire de l’anxiété et de la dépression.

La maison 8 prolonge la rencontre qui était intervenue en maison 7 en l’approfondissant. Maintenant, il s’agit d’échanger à tous les niveaux avec votre partenaire. Cet échange est par nature transformateur, car il s’agit de bouger à l’intérieur de soi pour s’adapter à l’autre.

C’est l’heure des choix. Que conserver de l’héritage, à tous les niveaux, dont vous êtes dépositaire ? Qu’êtes-vous disposé.e à perdre, à abandonner ? Quels schémas de comportement répétitifs devez-vous lâcher ? De quelles croyances acquises par votre culture (familiale, par exemple) devez-vous vous libérer ?

Explorons un peu plus profondément cette question de la perte. Certains vous diront que la maison 8 est celle des pertes matérielles, de la perte des possessions matérielles. C’est regarder les choses par le petit bout de la lorgnette. Car la perte est plus psychologique.

Il s’agit de lâcher prise sur ses attachements, d’accepter de rompre des relations qui emprisonnent. La maison 8 peut sembler chargée de la tristesse et du chagrin des ruptures. Elle est en réalité la maison où vous pouvez vivre une expérience puissante et déterminante : vous libérer des identifications de votre ego. Mourir à soi, en quelque sorte.

Dans le parcours que représente une vie humaine, la maison 8 est une étape cruciale, celle où vous pouvez et devez faire l’expérience du détachement. Et cette apprentissage du détachement vous permet à son tour de fusionner avec la partie la plus intime de vous-même, la plus vraie, la plus authentique. Là, vous pouvez dire que la perte que vous avez subie et/ou acceptée est proprement spirituelle. Et la maison 8 devient alors une maison étonnamment lumineuse.

Vous voyez sur cette exemple comment la maison 8 peut s’interpréter aux trois niveaux dont je parlais tout à l’heure. 

De la même façon, vous pouvez interpréter chaque maison astrologique, dans son domaine d’expérience spécifique, aux niveaux matériel, psychologique et spirituel.

Maisons et signes

Je vous ai déjà signalé que les douze signes et les douze maisons se correspondent. C’est même une correspondance très étroite. En fait, ce qui distingue les signes et les maisons n’est qu’une question de perspective.

Les signes sont des processus psychologiques. Ils se déroulent dans votre tête. Les maisons sont des expériences. Elles se vivent dans la vie de tous les jours, concrètement. Elles montrent ce qui se produit lorsque ce que vous avez dans la ”tête” entre en action.

« Nous sommes nos signes et nous faisons nos maisons. »

11 réflexions sur « Le système des maisons astrologiques »

  1. Bonjour. Votre résumé pour la maison 11 est une belle approche. Je vous conseille la lecture de travaux d’Hercule de Alice Bailey. Les informations complèteraient à merveille vos travaux. Merci pour ce partage.

    1. Bonjour Tania
      Merci pour votre message et votre suggestion.
      Bien sûr, je connais Alice Bailey, mais pas ce livre, que je vais m’empresser de lire !
      Saviez-vous que c’est Alice Bailey qui a édité le premier livre de Dane Rudhyar ?
      C’était L’astrologie de la personnalité, que la maison d’édition d’Alice Bailey (Lucis Publishing Company) publia en 1936.
      Encore merci.
      Cordialement.
      Jean-Louis

      1. Bonjour Jean-Louis,
        Je vous remercie pour cette information. Etant loin d’avoir votre niveau en Astrologie, je vais voir si cette lecture est à ma portée.
        Je me suis permise de parler de votre travail et d’intégrer votre approche des maisons dans un atelier ce samedi et ça a fait mouche ! La totalité des participants s’est reconnue dans les descriptions bien que la méthode utilisée n’avait rien à voir avec l’art de l’Astrologie.

        1. Bonjour Tania
          Merci pour ce feed-back très gratifiant ! Je suis ravi que ce que vous trouvez sur le blog vous soit utile. Concernant L’Astrologie de la personnalité, vous allez voir que le livre est relativement facile à lire une fois qu’on a « adhéré » au style et au mode de réflexion un peu particuliers de Dane Rudhyar. Passez les premières pages, rédigées par le traducteur et dont je ne vois pas l’utilité. Allez directement au texte de Rudhyar (après la page numérotée XXXIX). Le chapitre 10 (page 249) est consacré aux symboles Sabian et peut être lu à part. Bonne lecture, Tania, et encore merci.
          Jean-Louis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *