mai 14, 2021
Le signe du Verseau dans les constellations

Le signe du Verseau

Temps de lecture : 5 minutes

Il y a quelques mois, peut-être vous en souvenez-vous, je vous avais proposé un article où je faisais un parallèle entre le tarot de Marseille et les symboles astrologiques. J’avais alors suggéré des liens entre l’arcane majeur qu’on appelle l’Étoile, qui porte le numéro XVII, et le signe du Verseau.

Aujourd’hui, je voudrais vous parler de ce signe du Verseau, que nous avons quitté il y a quelques semaines.

Je vais donc essayer de vous fournir quelques idées personnelles que j’espère utiles pour vous aider à mieux cerner ce signe complexe qu’est le Verseau. On en parle beaucoup, puisque au cours de ce siècle, sans que nous sachions exactement quand, nous allons entrer dans l’ère du Verseau.

Ce signe est complexe pour plusieurs raisons. L’une d’entre elles, et non la moindre, est représentée par le fait que le signe du Verseau a deux planètes maîtresses : Saturne, traditionnellement, et Uranus, depuis sa découverte.

Saturne et Uranus

On peut d’ailleurs noter que le Verseau partage Saturne avec le Capricorne, qui le précède dans le zodiaque, ce qui est inhabituel.

Le lien entre Uranus et le Verseau évoque bien entendu l’idée de libération, de liberté. C’est une idée d’autant plus forte que, dans le processus d’accomplissement de l’être humain que représentent les douze signes du zodiaque, nous approchons du terme. C’est la onzième étape.

Comme Uranus est lié à l’idée de liberté, le signe du Verseau peut être l’indice du pire comme du meilleur, au plan collectif. Il peut même devenir force de destruction, quand il s’agit de se libérer du passé. En tout cas si Saturne n’impose pas une certaine discipline dans le processus de libération. De ce point de vue, Saturne devient le modérateur, la condition de la liberté. Toute cette problématique se retrouve dans le signe du Verseau.

Car on peut parler à propos du Verseau d’un certain esprit de rébellion, susceptible d’être utilisé à bon escient. Alors le Verseau devient réformateur, un réformateur peut-être non conformiste. Mais l’esprit de rébellion peut être aussi utilisé à mauvais escient. Le Verseau devient alors destructeur, en faisant parfois preuve de froideur et d’indifférence.

Le Verseau, signe d’air fixe

Le signe du Verseau est un signe fixe, gage d’une certaine solidité, voire d’une certaine rigidité. Le Verseau sait être inflexible. C’est aussi un signe d’air, « l’air clair et électrique de l’hiver ». La combinaison air–fixe suggère que le monde des idées est central pour le Verseau. On pourrait dire que le slogan du Verseau, c’est « je sais ».

Le Verseau est donc un signe plutôt « intellectuel ». Il est par ailleurs souvent peu expansif dans ses relations. Certains disent qu’il préfère penser l’amour plutôt que de le sentir. Mais il sait pourtant charger ses idées de beaucoup de sentiments et d’émotions. Et pour peu qu’il travaille un peu sur lui-même, le Verseau peut devenir très convivial, voire empathique et soucieux de ce que ressentent les autres.

Le Verseau, acteur de la sphère collective

Quand le Verseau dépasse la simple pulsion de liberté, de libération, il peut alors transformer cette pulsion. Elle devient une puissante motivation pour faire changer les choses dans un sens positif. En poussant à s’affranchir des contraintes obsolètes et inutiles, parce qu’elles sont devenues des obstacles au progrès collectif.

Pour réussir pleinement dans cette entreprise, le Verseau doit développer un aspect particulier de sa personnalité. À son intérêt pour la chose collective, sociale, il a besoin d’associer une aptitude nouvelle : être attentif à chaque être humain. S’il y parvient, il est capable de devenir un excellent connaisseur de la nature humaine. Qui sait porter un jugement sûr sur autrui.

Revenons sur la position du Verseau dans le zodiaque. Le signe qui le précède, le Capricorne, est un signe cardinal. Dans le cycle des saisons, il correspond au solstice d’hiver. Au solstice d’hiver, la lumière recommence à croître. Une nouvelle activité démarre, un nouveau dynamisme apparaît.

Ensuite, avec le Verseau, cette incitation initiale se traduit par une explosion d’énergie. Comme c’est le cas avec le Lion, à la suite du Cancer, signe du solstice d’été.

On peut également évoquer la symbolique du yin et du yang. Le Verseau est un signe yang, qui succède au Capricorne yin. Or l’énergie yang correspond toujours à la libération d’une énergie qui s’était auparavant cristallisée dans le signe yin précédent.

Alors que le Lion est tourné vers sa propre individualité, et vers son insertion problématique dans le collectif, le Verseau est totalement investi dans le collectif. Il représente la civilisation qui se développe et se transforme à travers des inventeurs, des visionnaires, des révolutionnaires.

Le Verseau dans le monde actuel

Dans le monde contemporain, le Verseau et particulièrement bien équipé pour identifier les problèmes. Et pour suggérer les transitions qu’il pense nécessaires.

Par exemple, au plan politique, le Verseau est très sensible aux manifestations de sclérose dans les institutions qui constituent l’ossature de la société. Il arrive dans le zodiaque après le Sagittaire et le Capricorne. On pourrait dire que le Sagittaire avait élaboré les grandes idées, par exemple l’idée de démocratie. Ensuite, le Capricorne avait mis en place les institutions et les modes de fonctionnement. Par exemple le système de démocratie parlementaire.

Aujourd’hui, l’esprit du Verseau pointe les dysfonctionnements. Il remet en cause des mécanismes qui visiblement ne fonctionnent plus correctement. Il se rebelle, pousse à se libérer des schémas de pensée anciens et à innover.

On ne peut pas, bien sûr, ne pas évoquer les questions écologiques, où cet esprit du Verseau voit les conséquences de nombreux dysfonctionnements. Et, vous le voyez, le Verseau ne se contente pas de proposer des ajustements. Il remet en question les idées même à l’origine de notre mode de vie.

Enfin, puisque l’esprit du temps est au Verseau, il faut bien reconnaître que, dans le domaine scientifique, nous assistons à un ensemble de découvertes et d’applications concrètes qui remet radicalement en question notre façon de penser : ordinateur quantique, découvertes médicales, nouvelles sources d’énergie, etc.

Le Verseau et le Lion

Je voudrais revenir sur la comparaison entre ces deux signes opposés sur le zodiaque. Mais qui ont bien entendu de nombreux points communs.

Peu d’astrologues mettent en évidence une caractéristique essentielle du Lion, à savoir sa vulnérabilité. Ils restent à la surface des comportements, sans essayer de comprendre les attitudes profondes. Dans le processus d’évolution, le Lion est le premier à oser affronter le monde extérieur, celui des autres. Et ce faisant, il nourrit un complexe d’infériorité qui l’oblige à un profond travail intérieur.

Le Verseau connaît, lui aussi, une situation semblable, mais qu’on pourrait dire inverse. A l’aise dans le contact avec le monde extérieur, il l’est moins avec son monde intérieur. Et c’est à l’intérieur de lui-même qu’il ressent une certaine insécurité.

Car il sent on lui les germes d’une vie nouvelle, qui annonce la fin d’un cycle. Et on pourrait dire qu’il éprouve une certaine anxiété quand il ressent et imagine les conséquences de cette nouvelle vie.

Pour le Verseau, plonger dans les profondeurs de son être est une aventure redoutable. C’est se priver du sentiment rassurant d’appartenir à quelque chose de collectif. Mais c’est la condition pour affirmer son individualité.

C’est en général dans les domaines concernés par la ou les maisons qui ont leur cuspide en Verseau que ce travail peut être mené à bien dans les meilleurs conditions. Car ce sont dans ces maisons que le Verseau peut acquérir le statut social, le « prestige », qui lui donnent la force et le courage de travailler sur lui-même.

Alors que pour le Lion, c’est s’exposer aux aventures collectives qui peut paraître dangereux. Car le Lion a peur, en réalité, de devenir un être social tant qu’il ne maîtrise pas le contexte humain dans lequel il tente de le faire. C’est-à-dire tant qu’il ne le dirige, ou contrôle, pas.

Vous le voyez, il y a une sorte d’accomplissement dans le signe du Verseau. Car l’heure approche d’aborder le bilan, avec le signe des Poissons.

Je voudrais pour terminer revenir à l’image de l’arcane de l’Étoile. Car le Verseau est aussi une étoile, celle qui guide le voyageur vers l’inconnu. En même temps, il est celui qui verse l’eau nourricière, l’eau qui fait germer les idées. Autrement dit, qui constitue le viatique du voyageur qui lui garantit un voyage où il ne manquera de rien. Voilà la contribution unique et précieuse du Verseau.

2 réflexions sur « Le signe du Verseau »

  1. Merci. Très intéressant. Pour Fc verseau. Mes racines ma fratrie oui je vois bien comme j ai se besoin de bousculer tous ça pour évoluer hors des carcans imposé par l autorité patriarcal.
    Merci
    Je suis poissons du 3eme decan

    1. Bonjour Aurore.
      Merci pour votre commentaire.
      Le Bélier n’est pas très loin, si je comprends bien. Alors foncez !
      Bien à vous.
      Jean-Louis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *