novembre 24, 2020
Seigneur des Anneaux

Le Seigneur des Anneaux et l’astrologie

Temps de lecture : 5 minutes

Pour vous laisser le temps de reprendre votre souffle après le long article sur les maisons astrologiques, j’ai envie cette semaine de vous proposer un détour par la Terre du Milieu, celle du Seigneur des Anneaux.

Ceux d’entre vous qui ont lu (ou vu) le Seigneur des Anneaux ont compris de quoi je parle … 

Je viens de le relire (c’est la troisième fois). Et j’ai réalisé que la Communauté de l’Anneau, dont ce gros livre raconte l’aventure, était en fait composée de neuf personnages. 

Si on y ajoute le personnage de Gollum qui, sans faire partie de cette communauté, la suit dans l’ombre d’un bout à l’autre de son épopée, on est à … 10 ! Tiens tiens … comme les planètes en astrologie ?

Alors je me suis amusé à mettre en correspondance nos dix planètes préférées avec ces dix personnages. Et j’y ai ajouté, pour faire bonne mesure, mes propositions d’association de chaque personnage à un signe du zodiaque.

Vous allez me dire que 10 personnages pour douze signes, le compte n’y est pas. Certes, mais vous allez voir comment je me sors de ce piège.

Aragorn

A tout seigneur, tout honneur. Aragorn est l’héritier légitime du trône de Gondor. Et le personnage est vraiment royal ! Il rayonne de sagesse et de bonté, il réchauffe les coeurs, il donne de l’énergie à ses compagnons quand ils viennent à douter. Et à la fin, il règne, apportant la paix et redonnant vie à son royaume. Il est le Soleil de Gondor.

Il me semble qu’on ne peut que l’associer au Lion. Comme le Lion, il laisse parfois entrevoir qu’il est moins sûr de lui qu’il en a l’air … mais c’est une autre histoire.

Sam Gamegie

Fidèle compagnon de Frodon, le porteur de l’anneau, Sam est aux petits soins avec son maître et ami. Il le comprend, montrant une sorte d’empathie. Je le sens presque “maternel” avec Frodon, quand il le soigne, le nourrit. Il a toutes les qualités de la Lune. 

Mais il sait aussi écouter ses propres besoins intérieurs. Et il en éprouve une grande nostalgie pour son foyer. La dernière phrase du livre nous décrit Sam rentrant chez lui et s’installant dans son fauteuil au coin du feu, la pipe au bec et sa petite fille sur les genoux.

Un vrai Cancer, ne trouvez-vous pas ?

Maison de hobbit
Maison de hobbit

Legolas

Cet elfe est âgé de 2931 ans au moment où l’histoire se déroule. Mais de toute façon, il est immortel, comme tous les elfes, comme les dieux. Legolas est particulièrement rapide à la course. Au  début du livre, il est porteur d’un message des elfes à destination des membres de la communauté. Tout indique sa proximité avec Mercure, messager des dieux.

Une autre qualité de Legolas, c’est son extraordinaire habileté au tir à l’arc. La précision de son tir est légendaire, on pourrait dire son aptitude à gérer le moindre détail. En cela, il fait bien sûr penser à la Vierge.

Merry 

Mériador Brandebouc est l’exemple d’une “ascension sociale” remarquable. À l’origine humble hobbit de la Comté, il devient écuyer du roi de Rohan, Theoden. Merry combattit avec courage et audace pendant la bataille des Champs de Pellenor, où il s’acquit une réelle gloire. La vie de Merry, marquée par l’équilibre, la beauté, et l’amour des siens, est placée sous les auspices de Vénus.

C’est un personnage cultivé, sage et tranquille. Il deviendra à son retour Maître du Pays de Bouc, où il restaurera le calme et l’harmonie dignes d’une Balance.

Gimli

Il est le représentant des nains au sein de la Communauté de l’Anneau. Personnage un peu rugueux, toujours prêt à en découdre avec les ennemis de ses amis. C’est surtout une énergie puissante, toujours disponible, une énergie tournée vers l’action, comme celle de Mars.

Mais cette énergie n’est pas systématiquement agressive, et ne lui sert pas seulement à se battre. Même dans ses attachements, il à la fougue du Bélier. Que ce soit dans son improbable amitié avec Legolas. Ou dans l’amour indéfectible qu’il porte à la belle Galadriel.

Pippin

Péregrin Touque est le cousin de Merry. Il est donc un hobbit qui, lui aussi, connaît un destin exceptionnel. Nommé garde de la Citadelle de Minas Tirith par l’intendant Denethor du Gondor, il devient conseiller du roi Aragorn, une fois que ce dernier a recouvré son trône. Il y a du Jupiter dans ce cheminement. Sans compter que la boisson des Ents lui permit de grandir aussi physiquement …

Pippin aime fumer sa pipe en réfléchissant au destin du monde. Il acquiert ainsi une grande sagesse, qu’il met au service de ses amis. Je vois un peu de Sagittaire dans son tempérament.

Gandalf

Voici un des personnages les plus emblématiques de cette histoire prodigieuse. Quel âge a-t-il ? Nul ne sait. Il a été envoyé en Terre du Milieu par les Valar, les dieux primordiaux, pour remettre de l’ordre. On dirait que ni le temps ni l’espace ne l’atteignent. Vous l’avez compris, Gandalf est l’expression de l’énergie de Saturne, qui garantit la pérennité de l’ordre des choses.

Assez naturellement, j’associe Gandalf au signe dont Saturne est la planète maîtresse, le Capricorne. C’est l’homme de la tradition, pour qui les choses doivent se dérouler comme il convient, dans la norme transmise de sage en sage.

Frodon Sacquet

Voici le “héros” de cette aventure. Il quitte sa “zone de confort”, comme on dit aujourd’hui, autrement dit son home douillet. Il s’affranchit de toute contrainte matérielle pour se lancer dans une mission périlleuse dont le but est de sauver le monde de la servitude du mal. Les énergies d’Uranus sont à l’oeuvre. 

Et ce dévouement au bénéfice de tous les êtres vivants – hommes, elfes, nains, hobbits – se teinte d’un idéalisme qui m’évoque fortement le signe que gouverne Uranus, le Verseau.

Boromir

Personnage complexe, le fils de l’intendant de Gondor est parcouru de tendances antagonistes. On le sent partagé entre les réalités de la quête et les illusions du pouvoir. Comme j’aimerais pouvoir lire son thème natal ! Neptune y occupe probablement une place de choix.

Comme pour les deux précédents personnages, je sens que le signe gouverné par Neptune, celui des Poissons, convient bien à Boromir. Et d’ailleurs, je verrais bien aussi un peu de Jupiter (lui aussi maître des Poissons) dans les excès de Boromir. 

Pour aller à dix : Gollum

Certes, Gollum ne fait pas partie de la Communauté de l’Anneau, mais il est tellement présent, tout au long du cheminement de la Communauté, qu’on peut l’y associer.

Gollum, c’est les profondeurs de la terre, où il se cache. C’est lui qui a introduit dans l’histoire les profonds bouleversements causés par l’anneau. A l’autre bout de l’histoire, c’est lui qui, en disparaissant avec l’anneau, permet au monde de renaître, transformé. Gollum, c’est Pluton en action.

Et, là encore, le signe que gouverne Pluton, celui du Scorpion, me semble bien correspondre à Gollum et au rôle qu’il joue dans cette histoire.

Gollum
Gollum

Alors vous allez me dire : mais il reste deux signes “inutilisés”, le Taureau et les Gémeaux. Oui, et je vous propose, pour leur trouver une destination crédible, d’ajouter deux personnages qui, s’ils ne sont pas membres de la Communauté, ont accompagné sa mission.

Faramir est le frère de Boromir. Autant Boromir est tourmenté et parfois dans l’excès, autant Faramir est calme, solide, réfléchi. Voilà un vrai Taureau.

Quant à Elrond, le mi-elfe mi-homme, un signe double lui convient parfaitement. Il est le Gémeaux de l’histoire. Bon organisateur, bon communicateur, il manifeste bien les qualités de Mercure, qui gouverne les Gémeaux. 

J’espère que ce petit exercice vous a amusé.e. Il éclaire d’un jour original cette fabuleuse galerie de portraits que propose le Seigneur des Anneaux de Tolkien. Au fond, la Communauté de l’Anneau, c’est le reflet de l’humanité, sous toutes ses formes, visibles ou invisibles.

Merci de partager cet article, s’il vous a plu.

Et n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous !

4 réflexions sur « Le Seigneur des Anneaux et l’astrologie »

  1. C’est très marrant de faire ce parallèle. J’adore le Seigneur des Anneaux.
    Par contre, ça reste quand-même une histoire avec beaucoup de personnages hommes…. Qu’en est-il des femmes de l’histoire ?
    Merci pour cet article très sympa.

    1. Belle question ! Les femmes dans le Seigneur des Anneaux. Je préfère laisser de côté les deux elfes, Arwen et Galadriel, qui sont des modèles de perfection, n’est-ce pas ? Comment ne pas leur associer la Lune et Vénus ?
      Eowyn est plus « intéressante » car plus humaine. Elle commence par être fascinée par Aragorn, le Soleil de Gondor. Son animus… C’est Faramir qui lui révèle son anima, dirait-on. Alors, elle réussit en elle la synthèse équilibrée des énergies du Soleil et de la Lune. Il y a au moins deux autres personnages féminins dans l’histoire. Baie d’or, la femme de Tom Bombadil. Et le femme qui soigne les blessés à Minas Tirith (j’ai oublié son nom …). Mais tu as raison : c’est une histoire d’hommes !

  2. Merci pour ce bel article sur ma saga préférée. Ce paralèlle est excellent ! J’ai adoré. Merci Jean Louis pour tout ce que tu fais pour nous rendre accro à l’astrologie. Et tous ces conseils que tu nous partages. A bientôt.
    Karine P.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *