Les symboles Sabian, des guides intérieurs

Comment faire des symboles Sabian vos guides intérieurs

Temps de lecture : 6 minutes

Pour vous aider à comprendre comment faire des symboles Sabian vos guides intérieurs, je vais commencer par quelques explications. 

Puis, dans la seconde partie de cet article, je vous donnerai une traduction des symboles Sabian des 30 degrés du signe du Bélier.

Bien entendu, je parle ici des symboles Sabian de Mark Edmund Jones. Pas des nombreuses versions qui sont apparues par la suite. A commencer par la version légèrement (mais parfois nettement) modifiée de Dane Rudhyar.

Par conséquent, c’est la traduction des symboles tels que Jones les a consignés que je vais vous proposer. 

Quelques rappels sur les symboles Sabian

A chaque degré du zodiaque correspond un symbole spécifique, que Jones a appelé un symbole Sabian. Il y a donc en tout 360 symboles Sabian. Dans votre thème, et selon sa position, chaque planète, chaque astre, chaque point (noeuds lunaires, Lune noire, etc.) et chaque angle (Milieu du Ciel, Fond du Ciel, Ascendant et Descendant) correspondent à un symbole Sabian particulier.

A ce propos, de nombreux astrologues éminents suggèrent que le destin entier d’un individu est révélé dans le symbolisme Sabian. Car les symboles Sabian seraient des clés qui permettent d’accéder aux aspects les plus profonds des mystères de la vie.

L’origine des symboles Sabian

Les symboles Sabian sont le fruit d’une collaboration entre l’astrologue Marc Edmund Jones et une de ses élèves, la médium Elsie Wheeler. La canalisation des symboles a eu lieu à Balboa Park, San Diego en 1925. Jones avait préparé 360 cartes, chacune marquée d’un degré du zodiaque. Au fur et à mesure que Elsie décrivait chaque symbole qu’elle “voyait”, Jones mélangeait les cartes face cachée avant d’en tirer une au hasard et d’attribuer la vision d’Elsie au degré noté sur la carte. Ainsi, en une journée, les 360 symboles ont ainsi été canalisés par Elsie et consignés par Jones sur des cartes.

Par la suite, Marc Edmund Jones a donné à ces symboles le nom de symboles Sabian. En effet, selon lui, Elsie Wheeler avait puisé dans ce qu’il appelait la « matrice mentale ancienne » des alchimistes sabiens de l’ancienne Mésopotamie. Pour plus d’informations, cliquez ICI.

Par ailleurs, les courts commentaires qu’il a rédigés pour chaque symbole Sabian sont destinés à fournir un indice sur la signification de chaque symbole. Et c’est ainsi que vous pouvez les utiliser pour approfondir votre thème natal.

En effet, les symboles Sabian ajoutent une grande profondeur à la signification et à l’interprétation de votre thème. Ils constituent un outil de grande valeur si vous souhaitez travailler sur des aspects particuliers de votre thème. En y associant éventuellement la méditation. 

Une précision enfin : le 1° du Bélier va de 0° 0’ 0’’ à 0° 60’ 60’’ du Bélier.

Les 30 symboles Sabian du signe du Bélier

1º du Bélier Une femme est sortie de l’océan, un phoque l’enlace.

Potentialité du soi : l’individu émerge du collectif et se réalise pour la première fois.

2º du BélierUn comédien divertissant le groupe.

Compréhension objective par l’extraction des éléments saillants de l’être. La joie de la découverte de la vie, ou l’évasion par l’humour..

3º du BélierLe profil d’un homme dessiné dans un camée évoque son pays.

Le moi individuel en tant qu’avatar d’une plus grande réalité collective ; en tant que participant au schéma plus large de la société o.u de la vie.

4º du BélierDeux amoureux flânent sur un chemin écarté.

Plénitude de la participation consciente à la vie sans responsabilité. Clôture d’un cycle d’activité, impliquant la satiété.

5º du BélierUn triangle avec des ailes.

Évolution des valeurs dans la sphère de l’intériorité, mais à un stade non encore concrétisé. Désir d’atteindre un but spirituel.

6º du BélierUn carré bien éclairé sur un côté.

Effort primitif vers l’individualité. Intérêt premier et incontrôlé pour toute chose donnée. Grande agitation intérieure.

7º du BélierUn homme qui s’exprime avec succès dans deux domaines à la fois.

Dualité consciente par laquelle l’homme se différencie d’abord réellement des animaux. La polyvalence dans le travail. L’auto-expansion.

8º du BélierUn chapeau de femme avec des banderoles agitées par le vent d’est.

Première véritable tentative d’extériorisation de soi et d’incarnation dans la conscience. Des forces orientales individualisantes sont suggérées.

9º du BélierUne personne regardant dans une boule de cristal.

Orientation à partir de l’intérieur. Tirer parti de tous les facteurs dans une situation donnée et savoir quand prendre des décisions. Assurance.

10º du BélierUn enseignant donne des formes symboliques nouvelles à des images traditionnelles.

Compréhension profonde, au-delà des moyens normaux. Vision abstraite, intégrant l’intérieur et l’extérieur. Don d’interprétation.

11º du BélierLe dirigeant d’une nation.

Une bonne gestion des idéaux raciaux collectifs. Conformité aux normes, bonne et nécessaire, mais sans imagination. Idéalisation.

12º du BélierUn vol d’oies sauvages.

Une âme encore immature et inadaptée sur le plan social, qui n’est pas encore arrivée à une expression concrète complète et stable. Découvrir soi-même.

13º du BélierUne bombe qui n’a pas explosé est maintenant dissimulée en toute sécurité.

Peurs intangibles de l’identité naissante : le remue-ménage créatif d’une nouvelle perspective et d’une nouvelle identité soudainement révélée..

14º du BélierUn serpent se lovant près d’un homme et d’une femme.

Puissance de la sagesse supérieure qui se manifeste dans la nature bi-polaire. Protection par le génie supérieur du Soi. Accomplissement dans la vérité.

15º du BélierUn Indien tissant une couverture.

Réalisation complète et consciente de son identité, grâce à la mémoire de tous les pouvoirs acquis dans le passé. Rétention.

16º du BélierDes esprits de la nature dansant au soleil couchant.

Relation entre les aspects conscients et inconscients de la vie. Aide invisible impliquant souvent une obligation envers des forces extérieures.

17º du BélierDeux vieilles filles assises ensemble en silence.

Regard posé et serein, impliquant soit une grande dignité et intégrité de soi, soit une incapacité à vivre pleinement sa vie.

18º du BélierUn hamac vide.

Repos après un exploit notable. Capacité de conscience après l’acte, de récolte des fruits de l’activité. Détachement.

19º du BélierLe tapis volant des contes orientaux.

Capacité à transformer la vie quotidienne par le pouvoir de la signification créative, ou à s’évader dans une fantaisie oisive..

20º du BélierUne jeune fille nourrissant des oiseaux en hiver.

La participation de soi à une vie plus vaste que toute conception de soi. La protection, ou le besoin de protection.

21º du Bélier – Un pugiliste (boxeur) entrant dans le ring.

Immolation complète de soi dans des choses purement « physiques ». Intense affirmation de soi, physique et psychologique..

22º du BélierLa porte du jardin de tous les désirs comblés.

La joie et l’absence totale d’inhibitions dans la vie objective. L’exaltation de soi ou l’asservissement au désir de bonheur..

23º du BélierUne femme habillée de couleurs pastel portant une charge lourde et précieuse mais voilée.

Première maturité de la vie consciente dans n’importe quelle phase de l’expérience. Sens de la valeur et de la délicatesse – ou du gaspillage. Innocence.

24º du BélierUne fenêtre ouverte et un voilage soufflant dans une corne d’abondance.

Bonne fortune qui accompagne l’effort. Ruée des forces spirituelles vers l’ego conscient. Protection.

25º du BélierUne double promesse révèle ses significations intérieures et extérieures.

Coopération fortuite entre les éléments intérieurs et extérieurs de l’être. Un sens de la responsabilité envers soi-même ou envers la société.

26º du BélierUn homme qui possède plus de dons qu’il ne peut en détenir.

Dotation suprême de ressources inépuisables dans tous les domaines possibles de la vie. Parfois obsession de la potentialité.

27º du BélierGrâce à l’imagination, une occasion perdue est retrouvée.

Début de la maturité mentale et lente croissance de la faculté créatrice. Révision de l’attitude. Nettoyage mental.

28º du BélierUn public nombreux et déçu.

Une nouvelle lumière est jetée sur des idées chères. Affronter sans crainte, de manière constructive et publique, les faits de l’existence. Ajustement.

29º du BélierLa musique des sphères.

L’unification de la conscience avec les pouvoirs cosmiques. Compréhension harmonieuse et foi dans l’ordre et le sens de la vie.

30º du BélierUne mare aux canards et sa couvée.

Coopération sociale essentielle et appréciation de soi. Egalement un sentiment de restriction intérieure. Contentement.

7 réflexions sur « Comment faire des symboles Sabian vos guides intérieurs »

  1. Merci pour cet article, instructif et éclairant – je ne savais pas que les Symboles Sabian de Rudhyar étaient une vraie « réécriture » des symboles originaux tels que transmis par Jones, dans un style beaucoup plus lapidaire d’ailleurs… Je trouve qu’on « accède » mieux aux symboles ainsi, très brièvement commentés, plus des indices que des commentaires, comme vous dites…
    J’espère que vous poursuivrez cette oeuvre de traduction ? (Je veux bien participer à l’effort de traduction d’ailleurs ;-))

    1. Merci, Sarah, pour ce commentaire. Il est très gênant que Dane Rudhyar ait modifié les symboles venant de Jones. Passons sur le 1° du Bélier. Le texte anglais dit « A seal embraces her. » « Seal » veut dire « phoque », mais le traducteur parle de dauphin. Cette erreur est très gênante, car le mot « dauphin » est évidemment chargé de connotations très différentes de celles du mot « phoque » ! Par contre le symbole du 2° du Bélier montre bien ce qu’a fait Rudhyar lui-même, et pas son traducteur. Le texte de Jones (dans The Sabian Symbols in Astrology) est : « A comedian entertaining a group. » Dans An Astrological Mandala (p. 56), Rudhyar en donne le texte suivant : « A comedian reveals human nature. » Les symboles Sabian sont par nature difficiles à interpréter. Alors si on en modifie l’énoncé de base, on peut leur faire dire à peu près ce qu’on veut. Et ils ne servent alors plus à rien, à mon sens.
      Je partage votre avis : les commentaires très brefs de Jones sont très pertinents, dans le fond et la forme. Ils proposent des pistes, sans imposer d’interprétation particulière. La traduction est déjà bien avancée. Par contre, si vous avez envie de traduire, il serait très utile de s’occuper du livre de Jones que je cite. Il a été édité par Aurora Press, à Santa Fe. Voici leur adresse mail : aurorep@aol.com. Mais un tel livre intéressera-t-il un éditeur français ?

  2. Agréablement surprise de trouver ici les symboles Sabian. J’ai le livre de Rudhyar à la maison, mais mon esprit avait parfois du mal à adhérer, et j’avais fini par ne plus les regarder. Je trouve bien dommage qu’il ait éprouvé le besoin de transformer.
    Tandis que là, je trouve la lecture beaucoup plus claire, concise et pertinente. Merci beaucoup pour votre transcription qui représente un sacré travail, ou plutôt un travail sacré pourrait-on dire.
    Hâte de lire la suite. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *