Mercure

Apprenez à faire bon usage de vos planètes rétrogrades

Temps de lecture : 7 minutes

Il y a quelques jours, je travaillais sur la rétrogradation et son interprétation. Et je suis tombé sur une mise en garde, sous la plume d’un éminent astrologue français dont je tairai le nom. Selon lui, une planète rétrograde est « mal disposée » et doit être considérée « comme universellement maléfique ».

Pauvres gens qui avez une planète (voire plusieurs, auquel cas votre situation est quasiment désespérée) rétrograde ! Qu’avez-vous donc fait à cette planète pour qu’elle vous en veuille et se mette en colère contre vous ?

Soyons un peu sérieux et revenons sur terre. Car c’est précisément parce que nous sommes sur la planète Terre que telle ou telle planète nous semble, à certains moments, rétrograder sur son orbite. Le mouvement de rétrogradation est en effet un mouvement apparent dû à un effet d’optique. Vu du Soleil, il n’existe pas de rétrogradation.

Voici donc quelques réflexions autour d’un sujet complexe et riche d’enseignements. Il mérite, à mon sens, qu’on y réfléchisse régulièrement pour tirer les leçons de l’expérience. Quitte à remettre en question ses idées sur cette question. C’est ainsi que vous pourrez approfondir la perception que vous en avez. Et améliorer l’interprétation que vous pouvez en faire dans un thème. Je n’évoque ici que le cas des planètes natales rétrogrades. Mais vous pourrez facilement transposer aux planètes rétrogrades en transit, bien sûr.

Les effets de la rétrogradation

Le mouvement d’une planète rétrograde n’est qu’apparent. Mais la perception que vous en avez depuis la Terre est, elle, bien réelle. Comme l’est aussi la perception des mouvements intérieurs que vous ressentez en lien avec l’énergie de cette planète.

De même que la planète semble reculer sur son orbite, refuser d’avancer, vous sentez en vous un mouvement de retrait. Une sorte de stagnation, voire de la rébellion. Vous avez du mal, à certains moments, à accepter l’énergie de cette planète et à la manifester de manière conventionnelle, habituelle.

Vous pourriez penser qu’à cette pause apparente dans le mouvement vers l’avant de la planète correspond un arrêt ou un recul dans votre évolution intérieure. Au contraire, ce repli prépare une accélération de l’élan vers l’accomplissement de votre destin, de votre processus d’individuation.

La rétrogradation, une phase dynamique

En effet, loin d’être une phase statique, la rétrogradation correspond à un besoin permanent de croître. Et, pour cela, de défier les limitations, de s’opposer à ce qui empêche d’avancer et de se développer.

Ce besoin va marquer votre vie, de façon cyclique. A certains moments, par exemple quand une planète rétrograde transite sa position natale, ce besoin sera irrésistible. Il vous poussera alors à redéfinir les conditions de votre existence pour les adapter au besoin que vous ressentez intérieurement.

En effet, qui dit processus d’individuation dit personnalisation, adaptation à ses propres besoins. Ce processus accentue par conséquent le sentiment d’être différent. Différent des autres certes, mais aussi différent de ce qu’on était avant que le processus fasse son œuvre.

Le principal danger de la rétrogradation

Ce sentiment de votre différence, que votre processus d’individuation contribue à développer, peut devenir un piège. Car il peut mettre en péril le sentiment que vous avez de votre sécurité. En vous coupant des comportements habituellement considérés comme socialement acceptables. D’où une sorte de compensation psychologique qui vous pousse à adopter une apparence de normalité. Alors vous vous sentez en sécurité, car socialement reconnu et accepté.

Mais vous le comprenez probablement, le prix à payer est lourd : le renoncement à votre nature authentique. Et par conséquent à la manière dont vous désirez profondément évoluer.

Comment éviter le danger de la compensation ?

Tant qu’il existe une différence entre ce qu’on montre aux autres pour être socialement accepté, et la réalité intime qu’on cache soigneusement, on est dans le jeu psychologique. Jeu inconscient, la plupart du temps. Jeu dangereux aussi, car il interdit de jamais trouver un équilibre.

Cet équilibre auquel vous aspirez consiste à créer ou à concevoir votre vie de manière à refléter votre propre essence intérieure. Ce qui fonde votre individualité, votre authenticité. Cet équilibre-là est naturel.

Il faut noter que cet équilibre peut se révéler particulièrement difficile à atteindre si les planètes rétrogrades sont nombreuses dans votre thème (plus de quatre planètes rétrogrades, par exemple). Car il est très probable qu’elles provoquent une hypersensibilité associée à un manque d’affirmation de soi.

Tout est affaire de courage pour enclencher le processus. Pour redéfinir la façon dont vous intégrez la fonction de la planère rétrograde pour qu’elle reflète votre essence, votre nature réelle. Un nouveau sentiment de sécurité va naître de cette redéfinition. Il sera normalement suffisamment puissant pour éviter la peur. Peur des conséquences du fait que vous écoutez vos propres besoins au lieu de vous plier au conformisme social.

Vous voyez à quel point une planète rétrograde est une aide pour votre individuation, pour devenir qui vous êtes vraiment. Elle le fait d’une manière parfaitement unique, qui vous est propre, et c’est là la clé de sa puissance. Elle vous aide à exprimer votre nature authentique.

Diriez-vous toujours qu’elle est maléfique ?

Je vous propose d’appliquer maintenant ces idées à Mercure rétrograde.

L’exemple de Mercure natal rétrograde

Il concerne une personne sur cinq ou six. Il n’est donc pas rare.

D’un point de vue karmique, si votre Mercure natal est rétrograde, vous avez dans le passé (sans plus de précision) collecté sans discernement des informations nombreuses, provenant de sources variées.

Vous avez ainsi pu créer des structures logiques vous permettant de vous expliquer la nature de votre existence. Ce faisant, vous avez nourri un sentiment de sécurité qui vous incite à poursuivre dans cette manière de faire.

Mais cette abondance d’informations aléatoires est aussi source de confusion intellectuelle. Elle est source d’incohérences, et provoque donc des conflits intérieurs qu’il vous faut résoudre pour évoluer. D’où le rôle que joue la rétrogradation de Mercure : vous rebeller, faire le tri et rejeter les informations inutiles. Et donc ne conserver que des informations nécessaires à votre propre raison d’être. C’est au fond donner la priorité à votre vérité personnelle sur la vérité socialement imposée.

Faire le tri

Cette volonté de simplification vous conduit donc à vous rebeller contre des informations acquises ou acceptées de l’extérieur. C’est le seul moyen de développer votre propre vision de la nature des choses.

La nature de Mercure est de communiquer, et donc d’extérioriser la pensée. Au contraire, la rétrogradation consiste par nature à intérioriser. Quelle est la conséquence, si votre Mercure est rétrograde ?

Lorsque vous êtes exposé à des informations qui ne sont pas en harmonie avec vos objectifs personnels, vous avez tendance à protéger ce que vous possédez déjà en vous. Vous refusez les informations dont vous sentez qu’elles ne vous sont pas nécessaires. Un mécanisme se met automatiquement en place en vous – une sorte de repoussoir – qui interdit à ces informations inutiles de pénétrer dans votre mental.

Mercure rétrograde et l’acquisition de connaissances

Cela peut créer des problèmes dans des cultures comme la nôtre où le système éducatif forme à mémoriser – puis à répéter pour prouver qu’on a bien « appris la leçon » – plutôt qu’à conceptualiser.

Les enfants qui ont Mercure rétrograde doivent, avant d’accepter de mémoriser une information quelconque, vérifier son « utilité », et donc son intérêt. Ils ont besoin de temps pour le faire, et on a donc tendance à considérer qu’ils apprennent lentement. Et ce jugement continuera probablement à les poursuivre même lorsqu’ils seront devenus adultes.

Il est probable que l’efficacité du système éducatif serait grandement renforcée si les élèves ayant Mercure rétrograde étaient formés par des enseignants ayant eux aussi Mercure rétrograde… Mais c’est une autre histoire. Ne rêvons pas !

Mercure rétrograde et la fonctionnement cérébral

En reprenant la métaphore du cerveau gauche et du cerveau droit, on peut avancer que Mercure rétrograde met en jeu le cerveau droit plutôt que le gauche. Il sollicite une pensée circulaire fondée sur l’intuition, et non plus, comme avec le cerveau gauche, une pensée linéaire fondée sur l’analyse des faits.

Si vous avez Mercure rétrograde, il vous est proposé, au cours de cette existence, de réapprendre à faire confiance à votre intuition, au sens que lui donne Jung dans Types psychologiques, c’est-à-dire comme mode de perception des informations et des connaissances dont vous avez besoin. Bien entendu, ces informations seront filtrées avant de nourrir votre pensée. Leur intérêt sera évalué à l’aune de vos objectifs et de vos besoins spécifiques.

Comme vous le savez, Mercure a beaucoup à voir avec votre mémoire factuelle. Lorsque Mercure est rétrograde, cette mémoire est souvent de type photographique et se caractérise, selon les spécialistes, par la « capacité à retenir des scènes très complexes, ou encore une grande quantité d’images ou de sons, dans les moindres détails » (Wikipedia)

En matière de communication, enfin, si vous êtes en cohérence avec votre Mercure rétrograde, vous parlez peu, mais à bon escient. Autrement dit, seulement quand vous avez quelque chose à dire. Mais si vous n’êtes pas en harmonie avec votre Mercure rétrograde, c’est exactement le contraire : vous avez tendance à parler beaucoup, sans arrêt et, comme on dit familièrement, un peu « à tort et à travers »…

La rétrogradation stimule les facettes peu évidentes de la personnalité, qui d’ordinaire restent en coulisse. Si elle est bien maîtrisée, cette influence peut apporter une illumination intérieure, et causer bien des mésaventures si elle est mal utilisée.

Bill Tierney, Perceptions in Astrology

10 réflexions sur « Apprenez à faire bon usage de vos planètes rétrogrades »

  1. Merci article très intéressant et très clair comme tout ce que vous écrivez… J’ai mieux compris, vivement les suivants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *